Explorez les mots-clés

trafic d’organes

Politique

Trafic d’organes, de Carla del Ponte au Procureur Williamson

Elle avait déclaré qu’environ 300 prisonniers serbes avaient été kidnappés par l’Armée de libération du Kosovo (UCK) durant la guerre de 1998-1999.

Elle avait ajouté qu’ils avaient été déportés en Albanie où ils avaient été assassinés et que leurs organes avaient été prélevés pour être revendus.

Elle, c’est Carla del Ponte.

On sait comment ses propos ont été reçus, on se rappelle aussi comment Bernard Kouchner a éclaté de rire.

Aujourd’hui, le procureur américain Clint Williamson a présenté le résultat de son enquête à Bruxelles.