société

La Russie, en toute objectivité, bien sûr…

Selon le Conseiller National socialiste suisse, Roger Nordmann, la Russie serait sous la dictature autoritaire de Poutine.
Ouf, voilà qui est dit.

A découvrir à partir de la 54e minute de l’émission que la RTS a consacrée à la construction de l’Union Européenne et non à celle de l’Europe comme indiqué dans le titre de l’émission.

Que sait cet élu helvète de la Russie sinon ce qui semble lui avoir été dicté par la ligne du parti dont il est président du groupe parlementaire de son pays et du mien, par la même occasion?

Combien de fois s’y serait-il rendu pour en parler en pareils termes et avec un aplomb tel qu’on imagine le joug qui pèse sur plus de 146 millions de citoyen(ne)s russes?

On n’ignore plus combien la RTS se montre le plus souvent peu encline à considérer la Fédération de Russie comme emblème de la démocratie.

Et l’on n’ignore pas non plus qu’elle est loin d’être la seule chaîne de service public à se faire le relais d’informations triées sur le volet.

Que l’on n’apprécie pas un régime politique ou partie de ses représentants est un choix. Que l’image qui en soit rendue soit noircie, est une stratégie.

Non, Monsieur Nordmann, la Russie, que vous le vouliez ou non, n’est pas sous la dictature autoritaire de Poutine.

Merci de mesurer vos termes et, si vous en avez l’occasion, d’élargir votre horizon sensible et intellectuel, ce sera d’autant plus constructif pour les bonnes relations entre notre pays et la Russie.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire