Explorez les mots-clés

européennes

Politique, société

BFMTV informe… Les Français valent mieux que ça!

BFMTV relève le fait que nombre d’électrices et d’électeurs attendaient le second tour des Européennes.
Au-delà de l’intérêt de pareille information, on peut s’interroger sur l’opportunité de la diffuser.
Serait-ce pour ramener le peuple français à l’ignorance politique de laquelle il ferait montre? A se moquer, à humilier? A se rire de ses choix?
Certes, d’aucuns déplorent la victoire, courte malgré tout, du Rassemblement National.
D’autres, pour leur part, ont regretté que la campagne électorale se soit résumée à l’affrontement des courants incarnés par Marine Le Pen et Emmanuel Macron.
Quoi qu’il en soit, les trois listes arrivées en tête du scrutin illustrent les nouvelles forces à l’oeuvre dans nos sociétés. On n’est plus dans l’affrontement gauche-droite.
On est, désormais, dans une lutte pour la défense d’une identité nationale contre ce qui est considéré comme de l’ultra-libéralisme.
Et puis, vient le combat pour le climat, salué par les spécialistes mais qui, selon certains de ses plus ardents défenseurs, reste loin derrière l’urgence qu’il y aurait à se mobiliser.
En témoigne ce qui a été énoncé, hier, par ce professeur interviewé sur la RTS.

Politique

Européennes, le chant de quel cygne?

Les résultats des Européennes de ce dimanche 25 mai alimentent la réflexion si elle en est.
En France, l’émotion a beau jeu de s’exprimer.
On évoque ici ou là un vote contestataire.
Le qualifier ne suffit pas.
En prendre la mesure, par contre, rappellera les conditions qui ont porté l’actuel président français au pouvoir.
C’est élu par défaut* que François Hollande a succédé à Nicolas Sarkozy.
Si ce dernier était loin d’être idéal, à l’évidence, le rejeter n’a répondu qu’à une humeur.
Contestataire.
 
* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/06/30/hollande-president-par-defaut-s.html