Explorez les mots-clés

iacub

Non classé

Liberté, quel est ton nom?

Cet article* en dit long sur le monde parisien germanopratin.
Parce qu’il décrit la mécanique qui a poussé Marcela Iacub à la mise en lumière de trop.
A l’évidence, on ne peut se satisfaire d’évaluer l’entreprise de cette femme sur un plan moral.
Car non seulement il n’est pas son souci mais surtout pas le propos du cadre dans lequel cette histoire a pu se développer.
On se situe en effet bien au-delà des bornes du concevable.
Par son comportement, cette femme a dépassé la transgression et a révélé un narcissisme suicidaire.
Dès lors, inutile de chercher un quelconque goût d’argent ou de pouvoir dans sa démarche.
Intense besoin de reconnaissance, a-t-on pu lire ici et là.
C’est sans doute plus vrai. 
Et ses mentors ne s’y sont pas trompés qui ont exploité le filon.

* http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/02/28/marcela-iacub-perdue-dans-la-lumiere_1840174_3260.html

Politique, société

Communisme sexuel selon Iacub

Après le cheval transfiguré, place au saucissonné pur porc.
Pour en savoir plus sur ce qui ne s’apparenterait à aucune mystification, rendez-vous dès le 27 février prochain chez votre libraire.
L’idéal du cochon, c’est la partouze : personne n’est exclu de la fête, ni les vieux, ni les moches, ni les petits. […] Alors que DSK m’a toujours semblé être franchement à droite, ce communisme sexuel auquel il aspire en tant que cochon me réjouit. […]
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130220.OBS9474/exclusif-dsk-par-marcela-iacub-un-etre-double-mi-homme-mi-cochon.html
Pour tout renseignement sur le produit, veuillez vous adresser à l’auteur de sa promotion.
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130221.OBS9643/dsk-par-marcela-iacub-une-stupefiante-puissance-litteraire.html
Signaler la parution d’une oeuvre est légitime. En discuter les raisons, un problème récurrent. 
Pour le reste, à chacun d’apprécier l’opportunité et la qualité d’une démarche.
Tristane Banon et les autres n’ont qu’à bien se tenir.