Explorez les mots-clés

italie

Economie, Histoire, Politique, société, Voix

Covid-19, faites vos choix!

Ce n’est pas une guerre contre un virus que nous menons, c’est d’une guerre économique entre puissances que nous sommes les otages!

Accompagnée comme de juste d’une guerre d’’information, tout y est pour qu’on n’ait plus qu’à se débattre là au milieu et tenter de survivre

J’admire celles et ceux qui nous expliquent par A + B que le virus a été créé en laboratoire, que le virus vient de Chine, que le virus vient d’Italie, que le virus vient des Etats-Unis.

Et puis que non, le virus n’a pas été créé par l’homme, que le virus vient de tel animal, de tel marché, de telle manipulation, bref, toute explication que vous rechercheriez, vous le trouverez.

Et le plus souvent présentée de manière si convaincante que vous pourrez adhérer à autant de thèses défendues avec force conviction et arguments à l’appui.

Qu’est-ce que cela change lorsque l’on n’a plus qu’à lutter pour sa survie comme le doivent déjà tant de personnes, qu’elles soient hospitalisées ou pas?

Le nombre d’entreprises qui seront condamnées à court, moyen ou long terme par cette guerre de puissants, c’est à elles que je songe tout autant qu’aux familles endeuillées.

Le reste relève de jugements qui désignent les coupables et tranchent entre parole contre parole comme il se doit le plus souvent en pareil cas.

Classique qui nous rappelle que, décidément, une guerre se gagne par la force.

Politique, société

L’actualité du jour et autres précisions et remerciements

En ce dimanche de votation en Suisse, d’élection en Italie, l’actualité nous retient.
Il m’importe, néanmoins, de préciser quelques points en relation avec le sujet que j’ai publié ce samedi 3 mars.
Sur ce blog, nombre d’échanges ont été animés et enrichissants. Des attaques, il y en a eu aussi, j’y ai répondu et fait face.
Arrive un moment, toutefois, où l’attention portée à l’autre et à ses appréciations, en l’occurrence celles de ce commentateur qui ne lâche rien car je lui en offre la possibilité tandis que je ne rejette pas ses propos, arrive un moment donc où s’impose la question de choix à opérer. 
Le bannir de ce blog est, certes, une possibilité. Et sans doute celle qui devrait être adoptée face à pareille insistance de sa part à nous expliquer qui je suis et pas, dans le collimateur du procureur spécial Robert Müller, ancien directeur du FBI – oui, rien que cela- et ce que je lui dois, lui devrai ou lui  devrais de ses interventions.
Car oui, si vous avez le courage de le lire parmi les désormais près de 100 commentaires déposés sous le sujet de ce 3 mars, vous aurez tout loisir de découvrir sa prose.
Encore une fois, merci à vous toutes et tous de votre amitié et de votre confiance.
Alors, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à commenter l’actualité du jour sous ce sujet, ce sera la meilleure manière de continuer à faire vivre ce blog …

Politique, société

Et elles?

Tandis que chaque jour ou presque, sur les sites de médias ou autres réseaux sociaux, s’affiche le portrait de harceleurs ou d’agresseurs sexuels, ici, ce sont des filles mineures que l’on voit exploitées.
Qui va les défendre? 
Qui va poursuivre leurs abuseurs? Certes, il existe des associations qui luttent contre ce trafic humain. 
Tout comme il en existe d’autres qui permettent à autant de personnes de se retrouver dans pareille situation.
Ce qui est décrit là se passe en Italie, près de Naples. Autrement dit, tout près de chez nous. 
A lire les commentaires déposés sous l’article, ce qui est présenté comme gangs nigérians ne serait que sous la dépendance de mafias locales, sans lesquelles rien ne serait possible.
Notre monde comme il va…

Politique, Religions, société

La réponse qui terrorise…

Le Consulat d’Italie au Caire, victime d’une explosion, ce matin, la réaction n’a pas tardé.
Calquée sur toutes les précédentes, elle a de quoi terroriser les terroristes.
Le ministre italien des affaires étrangères réagit sur Twitter par la formule habituelle ou une de ses variantes, « L’Italie ne se laisse pas intimider ».
A l’évidence, de telles déclarations vont limiter les risques de prochaines agressions.
Quant à la France du Quai d’Orsay qui se tient « aux côtés de l’Egypte et de l’Italie », il est certain qu’elle offre par là un très puissant secours.
Combien de victimes, encore, pour que ces mouvances extrémistes agissent en toute impunité?
http://www.leparisien.fr/international/video-egypte-le-consulat-d-italie-au-caire-touche-par-une-explosion-un-mort-11-07-2015-4936799.php
 
NB: A l’instant, on apprend que l’Etat islamique revendique l’attentat: 
http://www.francetvinfo.fr/monde/attentat-au-caire/egypte-le-groupe-etat-islamique-revendique-l-attentat-contre-le-consulat-italien-au-caire_994163.html

Histoire, Politique, société

Aux Martyrs d’Odessa

En Italie, le Maire de Ceriano Laghetto, commune de Lombardie, a décidé de dédier une Place de la ville aux Martyrs d’Odessa.
Dante Cattaneo, le Maire, veut ainsi rendre hommage aux dizaines de milliers de victimes des forces nazies roumaines en 1941, de même qu’à celles qui ont été massacrées dans la Maison des Syndicats, le 2 mai 2014.
Cette décision, toutefois, a fait réagir l’Ambassade d’Ukraine en Italie qui a adressé une lettre officielle à la Préfecture de Monza. Celle-ci a alors ordonné à Dante Cattoneo de renoncer à inaugurer cette Place, le 14 février prochain,comme prévu.
La polémique est vive et loin d’être achevée si l’on considère les arguments des uns et des autres.
Le fait est que le silence des médias occidentaux pour commenter la tragédie de la Maison des Syndicats du 2 mai 2014 a été plus qu’assourdissant.
On a vu, ci-après, comment la rhétorique est venue au secours de la RTS:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la-rhetorique-a-l-oeuvre.html
Souvent, ici, il a été question de la couverture médiatique apportée à la guerre en Ukraine.
Voici qu’avec la décision du Maire de Ceriano Laghetto, les rédactions de nos médias auront de quoi oeuvrer si et comme elles le souhaitent.

http://www.monzatoday.it/politica/ceriano-laghetto-martiri-odessa-lettera-prefetto.html