Explorez les mots-clés

kerry

Politique, Religions

John Kerry « a demandé un temps de réflexion »

Donc si on comprend bien, émettre des réserves sinon des critiques vis-à-vis de l’islam revient à être raciste:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-pas-une-race.html
Tuer des millions de chrétiens, par contre, oblige le secrétaire d’Etat des Etats-Unis à demander un temps de réflexion avant de pouvoir se prononcer sur ce que cela implique sur le plan linguistique.
En effet, Monsieur John Kerry n’est pas certain qu’assassiner des Chrétiens en masse soit un « génocide », nous apprend cet article:
http://coolamnews.com/j-kerry-nest-pas-certain-quassassiner-des-chretiens-en-masse-soit-un-genocide/
La quantité n’a jamais fait la qualité, nul ne le niera.
Plusieurs millions de Chrétiens torturés, violés et assassinés ne font pas de leurs bourreaux pis que toute personne critique de l’islam.
Donc John Kerry va réfléchir…
Pendant ce temps-là, les décrétés racistes islamophobes continueront d’être jugés et condamnés. 
Ouf, c’est déjà ça!

Politique

A Genève, l’Ukraine.

Ce 17 avril, les ministres des affaires étrangères russe, ukrainien, européen et américain se réunissent à Genève.
On annonce ces pourparlers entre Sergueï Lavrov, Andrij Dechtchitsa, Catherine Asthton et John Kerry comme difficiles. On va même jusqu’à en prédire l’échec.
C’est que la position russe déplaît.
Mieux, elle est le plus souvent présentée comme responsable de tous les maux de l’Ukraine et plus s’il en faut.
Certes, la manipulation de l’information semble devenue la règle sinon la norme pour bien des medias occidentaux.
Et se risque-t’on à évoquer d’autres points de vue que tous ont de fortes chances d’être taxés de propagande, russe, il s’entend.
Cependant pour qui souhaite se faire une idée de l’interview que le ministre des affaires étrangères russes a accordée, le 11 avril dernier à la chaîne de télévision Rossia 1,  en voici de larges extraits traduits en français par Le Courrier de Russie:
http://www.lecourrierderussie.com/2014/04/serguei-lavrov-partenaires-occidentaux/
Quant à la lecture de cet autre article publié ce 16 avril toujours par Le Courrier de Russie, elle ne manque pas d’intérêt non plus:
http://www.lecourrierderussie.com/2014/04/moscou-appelle-france-pas-accuser-russie-malheurs-ukrainiens/

Politique, société

Syrie, l’info selon France 2

France 2 excelle en communication.
Ce soir, dans son JT, pas un mot de la rencontre de demain à Genève entre Sergueï Lavrov et John Kerry dans le cadre des négociations au sujet de la crise syrienne.
David Pujadas, présentateur du journal du soir de France2 a parlé d’échec des discussions au sein de la communauté internationale.
Il a ajouté que Moscou avait proposé un nouveau projet de résolution qui était en ce moment examiné par Washington, Paris et Londres.
Cependant, demain à Genève, ce sont bel et bien le Secrétaire d’Etat américain et le Ministre des Affaires étrangères russe qui seront présents. Sans représentant français.
Serait-ce une raison suffisante pour ne pas mentionner cet événement
sur France 2?