Explorez les mots-clés

tuerie d’oslo

Politique

« L’intolérance tue »

Nous avons voulu caricaturer le mode de communiquer des UDC. C’est une réponse à leur manière de faire et nous pouvons ainsi montrer que simplifier le débat n’est pas le plus porteur. Ainsi s’explique Julien Délèze, sur le site du Nouvelliste.ch* au sujet du slogan apposé à l’image d’Anders Behring Breivik sur l’affiche sensée prôner le multiculturalisme des Jeunes Socialistes. Simplifier le débat, Julien Délèze, n’est en effet pas le plus porteur pour qui se targue de défendre la multipicité de valeurs. La nuance tuerait-elle?   *http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/la-replique-des-jeunes-socialistes-aux-jeunes-udc-9-323422#comments

Culture, société

De Lars von Trier à Bat Ye’or

Chasse aux sorcières ou pas, on traque les références culturelles d’Anders Breivik et on les trouve.
Après Lars von Trier, http://www.lepoint.fr/culture/dogville-script-de-la-tuerie-d-utoeya-02-08-2011-1358805_3.php voici aujourd’hui  Bat Ye’or.
Cette femme de 78 ans, Gisèle Littman-Orebi de son vrai nom, vit à Gland, en Suisse.
Interrogée par Patricia Briel dans Le Temps » de ce jour, elle s’explique en page 8: http://www.letemps.ch/suisse.
Déterminer une responsabilité à charge du cinéaste ou de l’écrivain est un pas que certains se hâteront de franchir.
D’autres, plus nuancés, se rappelleront qu’entre l’écrit et l’acte, une marge existe. Il ne faut jamais l’oublier car elle est conséquente.