Politique, société

Greta Thunberg à l’ONU, entre mal-être et malaise

Ca s’agite autour de l’idole des jeunes mobilisés en faveur de la protection de notre planète. Greta Thunberg fédère et exaspère tout autant.
Entrer dans la polémique n’est pas mon but tant j’ai de sympathie pour cette adolescente et pour les jeunes qui se battent à ses côtés.
Et puis, tout s’énonce de tellement connu que rien n’est à ajouter.
J’aimerais, par contre dire que je suis de loin pas indifférente à ce qui pourrait advenir de cette jeune fille dont l’émotivité l’égale à l’intellect.
Car oui, Greta Thunberg est brillante mais fragile tout autant.
Dans la lettre que je lui adressais et que je publiais sur ce blog le 31 juillet dernier, je faisais part de ce qu’il en était à ce moment-là et de la mêlée qui l’entourait.
Depuis, rien n’a changé.
Greta Thunberg poursuit ce qui l’anime depuis des années et qui a sensibilisé ses parents. Que se discute le choix qu’ils ont opéré de suivre leur fille se conçoit.
Car il l’expose. 
Et pour ma part, je serais triste que soudain, sous trop de charges et de pressions en tous genres, cette jeune fille qui me touche ne s’abîme.
Alors oui, le climat vaut qu’on se batte. Reste juste à savoir qui aura raison de qui.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire