société

La recherche et la vie

Voici présenté un procédé médical duquel on ne sait s’il vise à soulager la femme ou s’il est destiné à réaliser des économies sinon à promouvoir et à rentabiliser une nouvelle technique.
Tout commence par le titre accrocheur: «une opération pourrait retarder la ménopause de vingt ans », alors qu’il s’agit, en réalité, de retarder les symptômes de la ménopause et non la ménopause elle-même.
Puis vient la description des avantages, le procédé profiterait « à des milliers de femmes qui souffrent de graves problèmes de santé, tels que des problèmes cardiaques et une ostéoporose affaiblissant les os ».
Tout autant, serait-il susceptible, ce même procédé opératoire, d’« améliorer la vie de millions d’autres femmes en retardant l’apparition des symptômes les plus courants de la ménopause.» 
Et en conclusion, on apprend les « économie substantielles » qui seraient réalisées en termes de frais de traitement liés aux conséquences de la ménopause et le changement de « donne pour le traitement de la fertilité ».
En effet, l’opération consistant à préserver les tissus ovariens et à les stocker, les femmes auraient ainsi «potentiellement accès à des milliers d’ovules si elles décidaient plus tard d’avoir des enfants. » 
A lire cet article où le bien-être de la femme paraît privilégié, c’est tout autant aux coûts de sa santé sinon à la promotion de nouvelles technologies que sa lecture sensibilise.
Tout est une question de perception de la vie et de sa valeur…

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire