Explorez les mots-clés

ems

Economie, Politique, société, Voix

Un virus et des politiques de pestiféré(e)s

Ce qu’on a vécu comme une crise mondiale a tenu à un virus et autant à ce qui s’est mis en place comme politiques de santé.

Et parmi elles, celles qui ont visé nos anciens demeurent à l’heure qu’il est encore discutables tant nombre d’entre eux sont tombés comme des mouches.

Au prétexte de les voir contaminer ou d’être contaminés par leurs descendants, on les a enfermés plus encore qu’ils ne l’étaient déjà.

Quelle immense tristesse ont-ils dû ressentir et quelle envie de vivre encore et malgré tout les ont-elles animés, seul(e)s celles et ceux qui ont survécu en témoigneront.

Pour toutes et tous les autres, l’absence de proches à leurs côtés aura eu raison de leurs attentes, de leurs espoirs, de leurs souffrances, atteint(e)s ou non par la Covid-19.

La mort a emporté nombre de nos aînés, on le sait. Mais combien ont-ils succombé au virus, combien au sentiment d’abandon?

Au prétexte de les protéger alors qu’au sein même des institutions qui les hébergeaient ont été d’emblée signalées les carences en matériel indispensable au respect de l’hygiène, on y aura ajouté la privation d’êtres chers.

Alors oui, virus il y a bien eu et y aura peut-être encore.

Mais cruauté envers des êtres parqués dans des foyers à eux seuls réservés aussi. Car les conditions même de leur hébergement ont bien moins été pointées que les visites de leurs proches!

Paix à leurs âmes et puissent-elles reposer désormais loin de tourments à venir encore!

 

société

Vieillir et ne pas mourir… de froid

Ce soir, au téléjournal de la RTS, a été évoquée la maltraitance de personnes âgées. Cette réalité a aussi été sujette à médiatisation en France.
Certes, nombre de personnes âgées redoutent d’être placées dans des établissements dans lesquels elles seront peut-être à la merci d’un personnel en sous effectif ou malveillant.
Cependant, rester chez soi n’est pas sans risque non plus.
Cette dame de 89 ans aurait-elle oublié ou négligé de s’acquitter de sa note de chauffage et d’électricité?
Le fait est qu’elle a été retrouvée morte dans le froid glacial de son appartement qu’aucun interrupteur n’a permis d’éclairer.
Une enquête a été ouverte, selon la formule consacrée.
En attendant, une fois de plus et sans verser dans le pessimisme noir du naufrage que serait la vieillesse, on a de quoi méditer tout de même…