Explorez les mots-clés

hollande

Histoire, Politique

Et si le président français sortant avait été abusif et suicidaire?

Bien conscient qu’il avait pris en otage celles et ceux qui l’avaient élu sur son célèbre discours du Bourget dans lequel il avait désigné qui était son adversaire, le monde de la finance pour qui l’aurait oublié, conscient donc qu’il n’avait, en définitive, qu’usurpé la confiance de son électorat pour briguer l’Elysée, une fois sa trahison découverte, le président qu’il était devenu ignorait peut-être la descente aux enfers qui l’attendait.
Car avec l’entrée d’Emmanuel Macron au gouvernement, le piège se tendait peu à peu, qui risquait de se refermer sur François Hollande.
Alors, se prêter à l’exercice de la confidence auprès de journalistes qui en ont rendu compte dans un ouvrage qui a tant fait parler de lui, comment le comprendre sinon comme le fait d’une personne qui n’aurait plus rien à perdre?
Avec un peu de recul, on peut se demander si cet homme n’a tout simplement pas oeuvré à sa seule victoire pour parvenir à l’Elysée et à la destruction de son propre parti sinon bien davantage encore.
Les conséquences de cette attitude, la France n’a pas encore fini de les subir…

Politique

Un nouvel invité dans la campagne présidentielle française, théogate en vue?

capture d’écran: rfi
Y aura-t-il la même curée médiatique pour la famille du jeune Théo devenu connu sinon célèbre par la violente interpellation policière dont il a été le sujet?
L’affaire a mobilisé jusqu’au Président de bientôt plus aucun Français. François Hollande, en effet, s’est rendu au chevet de Théo, le 2 février dernier pour tenter de le rassurer selon RFI qui nous apprend, aussi, combien ce jeune homme avait toujours été connu pour son comportement exemplaire.
Soit et bien lui en prenne!
Le fait est que Le Parisien révèle une affaire qui risque bien d’alimenter les polémiques et au-delà, En effet, selon le quotidien français, la famille du jeune Théo serait sous enquête financière, pour abus de confiance et escroquerie. 
Il s’agirait de 678 000 euros d’argent public dont on se demande l’usage qui en a été fait.
Aïe…
Mais qu’ont-ils tous, autant qu’ils sont, à être supposés s’être servis dans les caisses de l’Etat?

Politique

La France de gauche et son Président

Débats intéressants, sur France2, au soir du premier tour de la primaire de gauche.
Deux tendances se dessinent de manière nette avec les victoires de Benoït Hamon et de Manuel Valls. L’enjeu du parti socialiste est de mobiliser un électorat qui semble ne plus trop croire en une victoire possible de son candidat au second tour de la présidentielle sauf à considérer Emmanuel Macron comme encore socialiste.
Mais sait-on bien ce qu’il représente?
Certes, il séduit nombre de magazines qui l’affichent en couverture de leurs éditions. Il rassemble aussi un public que ses envolées proches de l’hystérie n’ont pas semblé gêner.
Ce qui reste de France socialiste, toutefois, ne s’y est pas reconnu pour avoir préféré porter ses suffrages aux candidats de la primaire.
Honneur à autant de citoyennes et de citoyens tandis que le Président qu’ils ont élu il y a cinq ans n’a pas souhaité commenter ce premier tour de la primaire qu’il a suivi depuis le Chili.

Politique

PS, fin de parti?

capture d’écran France2
Pendant que certains présidents vivent leurs dernières heures au pouvoir, pour l’un, leurs derniers mois, pour l’autre, leur manière de quitter le devant de la scène politique ne manque pas d’être remarquée à défaut d’être remarquable.
Sur la toile, circulent toutes sortes de rumeurs et autres pétitions à signer tandis que l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche inquièterait.
En France, c’est la mort en directe du Parti socialiste à laquelle on assiste chaque jour ou presque.
François Hollande a voulu et revendiqué être un président normal, est-ce à dire que son comportement serait celui de tout un chacun de nous?
Ce qui semble, en tous les cas, acquis pour lui, est qu’outre son record d’impopularité, il aura réussi à mettre son propre parti dans une situation assez inédite.
Qu’un jeune premier, autrefois son ministre et son protégé, fasse la fine bouche face aux candidats malheureux qui seraient obligés de se rallier à lui pour représenter la gauche à la présidentielle 2017, il fallait y penser. Emmanuel Macron a osé:
http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/politique-les-soutiens-d-emmanuel-macron_2024891.html

Politique

François Hollande, derrière l’hystérie en action, c’est selon

capture d’écran
L’information n’est pas passée inaperçue et cela se conçoit. Elle aurait même fait l’effet d’une bombe.
Le jour même du deuxième débat de la primaire citoyenne, le Journal du Dimanche (JDD) publie des propos qu’aurait tenus un proche de l’encore actuel Président de tous les Français.
Selon cet ami de François Hollande, ce dernier se serait dit prêt à soutenir la candidature d’Emmanuel Macron.
De même, Ségolène Royal qui estime savoir de sa propre parole qu’elle a du poids:
http://www.challenges.fr/politique/et-si-francois-hollande-et-segolene-royal-soutenaient-macron_448106
Bien sûr, l’Elysée dément et Dominique Villemot, l’auteur des propos en question s’est fendu d’un sms au JDD pour contester les avoir tenus.
Cependant, la rédaction du JDD persiste et signe et refuse de remettre en cause le travail de ses journalistes.
Ambiance!

Politique

Présidentielle française de 2017, la messe est loin d’être dite

A toutes celles et ceux qui ne jurent -ou peu s’en faut- que par le Front National dont, faut-il le rappeler, les valeurs ne sont pas partagées par une majorité telle que sa Présidente de candidate à l’élection présidentielle se retrouverait de facto au second tour, voici qui pourrait les intéresser:
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/11/28/31001-20161128ARTFIG00285-pourquoimarine-le-pen-est-la-grande-perdante-de-la-primaire-de-la-droite.php
Et ce n’est pas la primaire de la droite et du centre ou alors, ce qu’il est convenu d’appeler  front républicain, qui seraient seuls en cause.
Car l’électorat français, tout mécontent qu’il se montre après ce quinquennat finissant, voire, les deux qui l’ont précédé, dispose d’autres représentants pour défendre ses intérêts que la seule fille de Jean-Marie Le Pen.
Un Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a de fortes chances de prendre des voix que convoite ce Front National dont il se dit qu’il serait -devenu?- le premier parti de France.
Rien n’est donc encore acquis pour Marine Le Pen.
Et les sondages qui l’annonçaient ou l’annonceraient présente au second tour de l’élection présidentielle française auront, peut-être, à être révisés.

Politique

La déclaration du Président normal.

capture d’écran de: https://www.youtube.com/watch?v=A3P7fxoG3zQ
Finalement, après avoir entendu le bilan dressé par le Président d’encore tous les Français, on se dit qu’il a fait énormément pour la France!
Alors, pourquoi a-t-il été si conspué?
Avec toutes les réalisations qu’il a énumérées de son mandat pas encore achevé, comment en est-il arrivé là où il a chuté?
D’accord, il a admis quelques erreurs.
Seraient-ce à elles qu’on lui doit l’humilité d’avoir renoncé à poursuivre l’exercice de la fonction présidentielle?
François Hollande a été digne, lors de sa déclaration. 
Saluons au moins cela!
Pour le reste, l’avenir dira ce que le bilan de ce Président normal aura représenté pour la France.

Politique

Fillon rassemble, Valls divise, Marine avise

capture d’écran de: http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/gouvernement-vers-un-depart-imminent-de-valls-27-11-2016-6382956.php
 
Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre n’en est qu’au début de ses peines.
Entre une France de droite et du centre prête à se rassembler derrière lui et une France de gauche qui se disloque au jour le jour, reste une France bleue marine qui glane tout ce qu’elle peut de voix de mécontents.
Bien sûr que la Marine nationale a un programme. Bien sûr qu’elle séduit une bonne partie de ses compatriotes par son programme.
Reste juste à savoir si la France encore à la sauce hollandaise, serait prête à avaler ce que lui concocte son Front national.
Dire de François Fillon qu’il incarne une droite libérale n’est pas une nouveauté. Au moins ne s’en est-il pas caché.
Ce qui est loin d’être le cas d’un François Hollande -alors candidat- qui avait fait de la finance son principal adversaire:


Le résultat, c’est qu’à l’heure actuelle, il risque bien d’en avoir de plus coriaces, d’adversaires.
http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/valls-n-exclut-pas-de-se-presenter-face-a-hollande-a-la-primaire-de-la-gauche-27-11-2016-6379749.php

Politique

Quand l’encore actuel Président de tous les Français prédit le résultat de la primaire de la droite et du centre…

Encore une surprise?
Le premier tour de la primaire a été remporté haut la main par François Fillon et voici que certains visages, au moment du résultat, affichaient l’étonnement voire plus.
Personne ne l’attendait, personne n’aurait pensé que…personne. Sauf les électeurs de l’Ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy.
Natacha Polony, interrogée par Laurent Delahousse sur France2 a su dire ce qu’il en était de tels électeurs tandis qu’ils ne sont jamais invités à s’exprimer dans aucun journal, magazine ou tout autre chaîne de radio ou de télévision.
Il n’aura donc pas suffi d’un an de battage médiatique pour nous assurer que les deux candidats qui seraient en lice étaient donnés d’avance.
Même l’encore actuel Président de tous les Français y est allé de son avis certifié conforme par la capture d’écran qui illustre ce sujet.
Pour le reste, eh bien on ne manque déjà pas de rappeler la relation que François Fillon entretient avec Vladimir Poutine.
Evoquée ici-même, elle a le mérite d’être claire:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/09/25/temp-d4ee9121b250ea75b6f0d6be76cf4430-247574.html

Non classé

Syrie, Ukraine, le monde comme il va

capture d’écran de: http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/vladimir-poutine-a-annule-sa-visite-a-paris?id=8083729
Et voilà!
On a à nouveau eu droit à l’annexion illicite de la Crimée et à l’implication de la Russie, tant en Syrie qu’en Ukraine.
A Strasbourg, devant l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, François Hollande n’a pu s’empêcher de pointer la responsabilité de la Russie dans deux guerres dont les victimes, à l’entendre, seraient presque toutes à lui être imputées.
Il faut lire le sujet que Jean-S. Gowrié a publié sur son blog, hier 10 octobre, sur le bombardement de l’hôpital d’Alep:
http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2016/10/07/bombardement-de-l-hopital-m10-a-alep-au-paroxysme-de-l-arnaq-279285.html:
Et puis, se rappeler comment ce Président, soutenu par l’Occident, a été perçu par autant de victimes dont Monsieur Hollande estime qu’elles seraient le fait de son homologue russe:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/13/pourquoi-est-ce-que-notre-president-assassine-notre-propre-peuple.html
Après quoi, on se dira qu’on a de la chance de vivre dans des pays où n’existe aucune propagande mais une véritable information.
 
Sujet paru en page 13 de l’édition papier de La Tribune de Genève du 14 octobre 2016 sous le titre: « Comment parler du conflit syrien? »