Explorez les mots-clés

Kenya

Economie, Politique, société, Voix

Pays cobayes, la Fondation Gates à l’oeuvre

Ce qu’on voit défiler sur les réseaux sociaux peut, parfois, laisser perplexe. Mais quand c’est un journal tel que Le Monde qui publie un article  relatif au carnet de vaccination sous-cutané, là, on n’est plus dans le propos classé « complotiste » .

On est bel et bien dans une réalité qui concerne, pour l’instant trois pays. En effet, au Kenya, au Malawi et au Bangladesh sont menées, dans un premier temps, des enquêtes d’opinion sur le sujet.

L’invention de nanoparticules injectables sous la peau et détectables ensuite avec un smarphone modifié, on la doit à des ingénieurs du Massachusetts Institute of technology (MIT).

Or, selon Le Monde, aussi bien l’invention que l’enquête sont financées par la Fondation Gates.

Les commentaires qui suivent l’article témoignent du sens critique de lecteurs qui, pour l’un, s’étonne que des chefs de gouvernement aimant leurs peuples respectifs acceptent de les voir soumis à pareilles enquêtes ou, pour un autre, s’interroge sur le fait qu’elles n’aient pas lieu aux Etats-Unis, par exemple.

On n’est plus dans la politique ici, et encore moins dans celle qui se soucierait de santé. Sauf à admettre qu’une fortune amassée par un individu lui dicte sa feuille de route et l’avenir des populations de la Terre entière.