Explorez les mots-clés

universités

Economie, Politique, société, Voix

Coronavirus, questions pour quels champions?

Comment s’y retrouver dans le champ d’informations aussi contradictoires que, parfois, chaotiques relatives au coronavirus?

Autant de spécialistes vous disent de prendre l’alerte au sérieux que d’autres, au contraire, vous conseillent de relativiser.

Nos aînés mourront-ils de chagrin à dépérir seuls dans leurs lieux de résidence, quels qu’ils soient? Le redouter n’est pas de trop.

Nos cadets seront-ils abandonnés à eux-mêmes tandis que leurs établissements scolaires ont désormais portes closes?

Questions parmi les nombreuses qui se posent aux générations intermédiaires qui souhaitent faire au mieux.

Quant aux rayonnages de magasins dévalisés, ils ne révèlent que cette peur qui gagne les esprits et gomme tout autre souci d’autrui.

En temps de guerre, au moins c’est clair, on rationne.

Culture, Histoire, Politique

Propagande, la belle affaire!

Organe de propagande, Sputnik, vous le savez, on vous l’a assez martelé pour que vous vous le mettiez en tête!
Eh bien voici le compte rendu qu’il livre du procès qui a opposé une universitaire et son éditrice à six plaignants qui l’ont poursuivie pour diffamation.
Comme j’étais de la partie -civile- je peux d’autant évaluer la validité et la fiabilité de l’article publié par cet « organe de propagande »  d’un pays présidé par un homme au sujet duquel la radio de mon pays s’interroge et interroge, Poutine est-il un dictateur? 
A un organe qualifié de chaîne publique d’information, on peut faire confiance. Tout autant peut-on accorder tout crédit à nos universités, bien sûr.
Outre Madame Vaissié qui s’en réclame et qui a publié cet ouvrage qui se prétend être une « enquête fouillée », l’Université de Genève a honoré Svetlana Alexievitch.
Le titre de Docteur honoris causa duquel elle a été gratifiée a pourtant interpellé.
D’aucuns, en effet, se sont interrogés sur les liens que sa bénéficiaire aurait eus avec l’institution académique genevoise pour être ainsi titularisée.
Qu’à cela ne tienne, c’est le courage de Svetlana Alexievitch qui a été salué. 
Lorsque j’ai été appelée à la barre pour m’exprimer, le 15 mars dernier, j’ai évoqué le passé soviétique de Madame Alexievitch.
On aime tant à rappeler celui de kagébiste du président russe, dans la foulée, autant relever l’admiration que vouait la Nobel de littérature à Félix Dzerzhinski!
Mais qui a lu cet article de 1977 qu’a commis Svetlana Alexievitch pour signifier toute l’admiration qu’elle portait au fondateur de la Tcheka, ancêtre du KGB devenu FSB?
Lors du procès qui s’est tenu ces 14 et 15 mars derniers au Tribunal de Grande Instance de Paris, il a été dit de la France, qu’elle était « la plus grande démocratie du monde ».
On lui souhaite de tout coeur de le rester.