Explorez les mots-clés

urgences

Economie, Politique, société, Voix

Covid-19, essai de quatrième synthèse

La Tribune de Genève informe d’une plainte émise à l’encontre de deux médecins par la famille d’une jeune femme morte à 31 ans du coronavirus.

A-t-elle perdu la vie, faute de soins adéquats, la justice aura à trancher.

Les mesures sanitaires prises par les différents gouvernements des pays touchés par la Covid-19, ont eu de nombreuses conséquences aussi dramatiques que salutaires, on le sait.

Salutaires parce qu’elles auraient soi-disant épargné des vies, dramatiques par le nombre de celles qu’elles ont par contre négligées, oubliées quand elles ne les ont pas carrément détruites.

En voici, par exemple, de bien singulières, de ces conséquences.  Dans un hôtel de Kiev en Ukraine, des bébés alignés par dizaines, par centaines bientôt, attendent les parents qui les ont « commandés ».

Dans les précédents essais de synthèse en lien avec la Covid-19, auront été évoqués le sentiment d’incertitude qui domine nombre de personnes, le rôle de l’Etat qui serait à (re)définir, la sanctification ou la diabolisation de telle personnalité.

Dans ce quatrième essai, rien de tel mais la vie d’enfants en question.

Economie, Politique, société, Voix

Une deuxième vague du covid-19 en ligne de pas toutes les mires

Le Professeur Raoult, sommité s’il en est, ne croit pas au rebond. Selon lui, une deuxième vague du coronavirus serait « une fantaisie ».

Après tout, c’est son avis, il avait déjà minimisé la vague de février. En fait, non, il avait le traitement ad hoc mais on n’en aurait pas voulu.

Bref, de question sanitaire qu’est la pandémie, elle est devenue surtout polémique voire politique.

En Suisse, les mesures prises par les autorités fédérales n’ont pas été aussi drastiques que celles d’autres pays. Les sorties sont restées permises, aucun document n’a été à fournir pour les justifier.

Depuis le 27 avril, les services dits « à la personne »  ont repris leurs activités et le 11 mai, tout va rouvrir, restaurants, cafés, bars, bibliothèques, musées, magasins pour ne citer que ces lieux publics.

Ce qui se passera après cela, nul ne le sait.