Histoire

« Tueurs en série »

De vrais tueurs en série, les poux.
Telle est en tout cas la conviction de Didier Raoult, Professeur à la Faculté de Médecine de Marseille.
Dans un article non dénué d’intérêt ni d’humour, deux journalistes dressent le portrait de celui qui a démontré le rôle des poux dans les ravages subis par l’armée napoléonienne lors de la campagne de Russie de 1812.
L’analyse d’ossements découverts à Vilnius au début des années 2000, avait indiqué qu’il s’agissait de ceux de soldats de la Grande Armée, porteurs du typhus, lui-même véhiculé par des poux.
De là à attribuer la défaite de Napoléon à ces tueurs en série, il y a un pas que certains n’ont pas hésité à franchir.
http://www.lepoint.fr/societe/le-seigneur-des-microbes-14-10-2010-1252348_23.php
 
Pour les autres, on les laissera avec Tchaïkovsky et son Ouverture 1812, composée en 1880  pour célébrer la victoire russe. 

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire