société

Beaucoup de bruit pour un absent

capture d’écran de: http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/dominique-de-villepin-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-897299.html
Dominique de Villepin était l’invité, ce 22  décembre au matin, de Jean-Jacques Bourdin. L’émission a porté sur divers sujets de politique internationale et hexagonale.
S’agissant de la Syrie, outre le fait de rappeler pour la ixième fois qu’il faut privilégier le dialogue entre les puissances en conflit et, de fait, avec le Président Bachar el Assad, il ne le conçoit toutefois pas comme solution mais passage obligé.
Son point de vue le regarde et peut encore se modifier si l’on considère qu’en 2012, il était favorable aux frappes sur la Syrie pour, ensuite, rejoindre François Fillon qui, lui, au contraire, n’a jamais varié dans sa prise de position.
Cela avait été relevé ici-même:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/28/temp-d23a74c79050df03a7969d42f7ef4acd-246192.html       et  également ci-après: 
http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Les-contradictions-de-Villepin-sur-la-Syrie-626381
Dans ce cas, que Dominique de Villepin vienne reprocher à François Fillon d’être absent comme il s’y emploie vers la minute 17 de l’émission, interpelle.
D’abord parce qu’en évoquant les plusieurs campagnes électorales auxquelles il aurait participé qui, pour la plupart auraient été victorieuses (sic), la sienne, en l’occurrence a été empêchée:
http://fr.calameo.com/read/0002606185f56259a6f3e
De fait, parfois, le silence peut être à l’image de ce qu’en dit le proverbe, d’or.
Surtout pour s’exprimer sur des sujets aussi sensibles et les pimenter d’allusions au goût douteux, comme celle aux Chrétiens d’Orient dont on distingue mal la prononciation qui rend, en écho crétins d’Orient.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire