société

Clown ou missionnaire, le candidat (déjà) adoubé

capture d’écran: youtube
Qu’observe-t-on un peu partout, en France, dans le cadre de la campagne présidentielle, en Suisse après un récent scrutin populaire sinon le sentiment de personnes qui se disent écoeurées voire dégoûtées?
Quand ils n’ont pas encore versé dans le désabusement, nombre de citoyennes et de citoyens, en effet, n’hésitent plus à faire part de leur déception et plus encore à l’égard d’élu(e)s qui ont longtemps encore joui de leur confiance.
Or la voici qui s’érode face au spectacle que le monde et la politique censée le mener leur offre.
Un célèbre caricaturiste suisse a récemment stigmatisé la Russie dans un dessin qu’il aurait aussi bien été inspiré de réserver à autant d’autre protagonistes.
Il y était, en effet, question d’un cirque
Mais on commence à l’avoir bien compris, un seul pays est le plus souvent mis en cause et responsable d’à peu près tous les maux du monde.
C’est que veille l’oeil de Moscou dont nul n’ignore plus la menace qu’il fait peser!
Tout récemment encore, voici qu’il s’est immiscé dans des affaires hexagonales après avoir déjà eu l’audace de se mêler de l’élection présidentielle américaine.
La France est en campagne, pour certains, non loin de la guerre civile mais on lui présente sur un plateau médiatique permanent le missionnaire qui peut représenter son salut.
Celui-ci semble fort convoité par d’anciens ministres et malchanceux prétendants à l’Elysée, François Bayrou, Ségolène Royal, Jean-Louis Borloo ou Dominique de Villepin.
Tandis qu’on a comparé l’Ancien Ministre des Affaires Etrangères à l’Ancien de chez Rotschild, également Ancien ministre de François Hollande, il avait été relevé, ici, leurs différences.
Mais si la France médiatique veut vendre son poulain, ces anciens échoués de la présidence y trouveront peut-être leur compte, après tout, le goût du pouvoir a déjà bien souvent valu une messe.
Et dans ce sens, Emmanuel Macron s’y entend.
Il a une ambition, il se sent porteur d’une mission, à la façon d’un curé, nous dit Béatrice Schoenberg, par ailleurs épouse et soutien de son intéressé d’époux par Emmanuel Macron.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire