Politique, société

Au nom de la France…

Inutile d’être membre du parti Les Républicains ou fillioniste pour résister à la curée organisée autour de François Fillon et des siens.
S’attaquer de la sorte à un homme au nom d’une éthique de circonstance, révèle surtout ce dont la nature humaine est capable.
On l’avait découverte à l’oeuvre, cette même nature humaine, lors de la chute de DSK. 
Sans avoir jamais apprécié l’ancien directeur du FMI, j’avais réagi à la surexposition médiatique qui avait suivi son arrestation à New-York. Ce n’est pas moins d’une vingtaine de sujets de ce blog que j’avais consacrés à cette affaire.
Car, aussi différente soit-elle de celle qui vise François Fillon, elle avait montré la même vindicte, la même haine, le même acharnement à lyncher.
Si chaque campagne d’élection présidentielle doit présenter son lot de morale pour plomber une candidature, la politique a de quoi se réjouir! Elle a placé à l’Elysée François Hollande en lutte contre celui qu’il désignait comme son adversaire:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/15/l-adversaire-du-bourget-a-l-elysee.html  
Elle oeuvre, en ce moment, pour y installer celui qui se brise la voix au nom de la France, de la République et de l’Europe.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire