Culture, Histoire, Politique, société, Voix

Dégradation politique au plus haut niveau

Vous avez sans doute toutes et tous appris comment le Président démocrate états-uniens a traité son homologue russe. On aurait peut-être été plus sévère si les termes utilisés par Joe Biden envers Vladimir Poutine avaient été ceux de Donald Trump. On aurait peut-être -ou sans doute?- estimé que l’homme dépassait les limites que se doit de respecter tout Chef d’Etat envers un autre.

Rien de tel en l’occurrence, au contraire, on commente la réaction russe bien davantage que l’insulte américaine.

Le Monde compte des lectrices et des lecteurs lucides qui savent faire la part des choses comme en témoignent plusieurs commentaires déposés sous cet article. La Tribune de Genève parle de « propos chocs » et de « propos brutaux » dans un article consacré aux discussions entamées entre Etats-Unis et Russie à Moscou autour la situation en Afghanistan.

Un peu plus loin est évoquée la réaction du Président russe: « lors d’une visioconférence avec la société civile de Crimée, Vladimir Poutine s’en est donné à cœur joie pour moquer les propos de Joe Biden. «C’est celui qui le dit qui l’est», a-t-il ironisé dans l’un de ses habituels sourires moqueurs. »

On peut penser ce qu’on veut de Vladimir Poutine, le problème est ailleurs. Il est dans le constat d’un langage et d’un comportement politiques qui se dégradent au plus haut niveau.

Cependant voilà,  lorsque le peuple électeur se trouve face à un choix de candidat(e)s qui l’enthousiasme à un point tel que, s’il se résout à en élire un(e), il retiendra la ou le moins pire, on mesure l’ampleur des dégâts d’un système qui n’a rien d’autre à proposer que, selon la formule bien connue, la peste ou le choléra!

Comme énoncé dans le précédent sujet de ce blog qui concerne une élection locale, il demeure toujours possible d’interroger l’usage fait de nos « démocraties ».

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Reply Ariane Grazioli 20 mars 2021 at 11h21

    Ce qu’il y a d »édifiant avec la presse « officielle », ce sont les qualificatifs utilisés. Exemple : pour parler du Président russe, les journalistes précisent « le Maître du Kremlin »… ça donne immédiatement le ton, parce que M. Le Président Poutine, c’est une expression bien trop démocratique à leurs yeux… Je suis fatiguée de la partialité de ce monde occidental et, surtout, de la stupidité des peuples qui plébiscitent tout, y compris les décisions qui les tueront !

  • Reply Charles 05 20 mars 2021 at 18h52

    J ai bien lu avec intérêt, comme d habitude, l article-chapeau de Mme H.R.-F, ainsi que le commentaire de Mme Ariane Grazioli.

    1–M. Poutine et la Russie sont considérés comme des bêtes noires. La Bise aujourd hui à Genève n est elle pas commandée par m. Poutine et la Russie?

    2–Je pense que les USA, ancienne hégémonie mondiale n est plus la première puissance mondiale et l Amérique le sait et le voit. L Amérique voit que la Russie a repris la main comme une 2 ème puissance pour le moment. la Chine n en parlons pas, il ne rigole pas Xi-Jinping. Avant il faudrait obligatoirement passer par Washington mais je crois que passer aussi par Moscow et Pékin vaut l Oncle ou le Père Sam.

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Reply Charles 05 20 mars 2021 at 21h40

    Vous avez le « problème » crasse de la déclaration de M. Biden qui a traité M. Poutine de « Killer ». Toutefois quand on connaît un petit peu le langage anglo-saxon, on comprendra que « Killer » veut plus dire que quelqu un va au bout de ses décisions et qu il ne lâche pas et ne change pas ce qu il a dit de faire et non pas la traduction française de « Tueur ».
    Contrairement, par exemple, à M. Poutine qui dit ce qu il va faire et il fait ce qu il a dit vouloir faire et cela agace les Occidentaux, M. Trump disait: »Oui j ai dit que, par exemple, je vais effacer l Iran de la carte du monde et le lendemain, il dit: »Oui, je confirme que je l ai dit mais je n ai pas encore ni dit ni décidé si je vais le faire ou pas ».

    Faites-vous confiance à laquelle des deux déclarations citées ci dessus?

    Pour le terme « Killer », si vraiment M. Poutine était un « Killer »= »Tueur » en Français, je pense que Ms Trump, Obama, Bush Junior et même l actuel M. Biden …etc…ne seraient pas des « Killers » mais des Serial Killers.

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Reply Charles 05 21 mars 2021 at 12h52

    Regardez et écoutez cette vidéo de 2-3 min lien ci dessous (drôle et sincère et vidéo surnommée le fou rire de M. poutine). M. Poutine répond dans cette vidéo à un journaliste américain qui répète à l infini que c est la Russie qui agresse la planète-terre selon Washington et qui, de surcroît, conteste l encerclement de ses frontières par l Otan par des armes autant traditionnelles que des ogives nucléaires!

    On dirait que la Russie est « fautive » comme toujours d avoir poussé ses propres frontières jusqu à toucher et se coller aux endroits où l Otan a planqué ses Armes.

    https://www.youtube.com/watch?v=4i6nPNpR6PA

    Bien à Vous et Bon Dimanche.
    Charles 05

  • Reply Daniel 24 mars 2021 at 00h05

    Le « tueur » Poutine en action:

    https://twitter.com/GillesRemyRey/status/1372987825075974147


    Plus sérieusement, la réponse complète:

    https://lecridespeuples.fr/2021/03/19/un-tueur-la-reponse-cinglante-de-poutine-a-biden-vostfr/

    C’est très gentil de souhaiter une bonne santé à qqn de sénile.

  • Reply Charles 05 27 mars 2021 at 18h18

    On ne peut comparer les agressions immondes des USA en ce qui concerne la réaction de la Russie à celle de la Chine. Néanmoins, je trouve que la Chine affiche ses « répliques » autant aux USA que la France que l UE comme une puissance mondiale indéniable et qu elle n accepte pas qu on lui marche sur ses pieds . Je ne critique pas la méthode de M. Poutine (que je respecte sa politique énormément mais qui suis-je pour pouvoir ou me permettre de critiquer en comparant à la réaction de la Chine sus citée , mais il y a mais! au moins du point de vue répercussion médiatique et ce que l opinion publique commence à réfléchir un peu). Je sais que M. Poutine dit ce qu il va faire et fait ce qu il a dit! A titre d exemple, M. Trump déclarait dans un de ses fameux tweets débiles isait qu « il va effacer l Iran de la carte du monde » et le lendemain Trump dit: » Oui, je confirme ce que j ai dit sur l Iran et il ajoute: Je e ai pas dit que je vais le faire ou pas le faire »
    Bien à Vous et Bon Dimanche.
    Charles 05

  • Laisser un commentaire