société

En garde à vue, ce député LREM…

On s’en rappelle, l’agression de Nathalie Kosciusko-Morizet alors en campagne avait mobilisé médias et réseaux sociaux.
Voici que le premier secrétaire de la fédération du parti socialiste des Français de l’étranger a été, à son tour, violenté et de manière telle que ce jeudi 31 août, il se trouvait toujours en soins intensifs.
L’agresseur se défend, il aurait été lui-même victime d’insultes racistes.  
Soit.
Il va même jusqu’à s’excuser lui-même je m’excuse réagit-il alors que les excuses, en général, on les sollicite de l’autre plutôt que de s’attribuer à soi seul le pouvoir de les accorder.
Un je vous prie de m’excuser eût été, en effet, la formule adéquate quand bien même elle aurait suffi. Cependant voilà, on arguera que l’essentiel est ailleurs, où, la question reste posée.
Car lorsque la langue et son usage sont malmenés, c’est le sens qui est affecté. Et le sens, c’est ce qui permet à une communauté humaine de se comprendre.
A l’évidence, l’absence de maîtrise de la langue dont fait preuve ce député LREM confirme son absence de contrôle de lui-même.
Le voici désormais placé en garde à vue.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire