société

France, je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément

A la veille du premier tour de la primaire de la droite et du centre, les commentaires vont bon train.
D’aucuns y verront là un signe de santé de nos démocraties et c’est sans doute vrai.
La liberté d’expression est une réalité manifeste tandis que les un(e)s et les autres y vont de leurs propos sinon de leurs propositions ou autres appels à se mobiliser pour tel ou telle candidat(e).
Cette animation est fort appréciable et justifie le fondement même de la démocratie.
Ce qui en résultera, par contre, demeure une inconnue non négligeable.
N’est-ce pas là que se jouera le destin de la France?
Quoi qu’en disent ou qu’en pensent les détracteurs de ce pays, de ses élites, de son système, la richesse humaine de la France est une réalité.
Souhaitons qu’elle l’emporte, souhaitons que sa force s’impose!
L’amour de la France n’appartient à aucun parti politique.
L’amour de la France, c’est à lui de s’exprimer aussi bien demain que lors de prochains scrutins.
Avec raison, avec passion, c’est selon.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire