société

La France de la repentance et des droits humains

Jupiter
Après la colonisation de l’Algérie dénoncée comme crime contre l’humanité par Emmanuel Macron alors encore candidat à l’élection présidentielle, voici que, devenu Président, il s’inscrit dans la ligne de trois de ses prédécesseurs pour énoncer avec force que la France a été responsable de la rafle du Vel d’Hiv.
Réduire la France à Vichy et à son gouvernement est un choix, approuvé ou rejeté, c’est selon. Il n’en demeure pas moins vrai que nombre de Françaises et de Français ne se sont jamais reconnus dans la France brune.
Et pour autant de ces Françaises et de ces Français, entendre que leur pays aurait été responsable d’actes contre lesquels ils ont lutté de toutes leurs forces et le plus souvent aussi au péril de leur vie, pour autant d’elles et d’eux toutes et tous, entendre pareils propos de la part de celui qui préside leur pays, heurte.
Mais s’il s’agit, pour Monsieur le Président, de dire combien la France est à blâmer, alors on ne peut que lui souhaiter de se hâter de la condamner encore pour d’autres agressions commises envers des pays qui n’en avaient pas demandé tant.
Cependant voilà, ces pays attaqués le sont pour d’évidentes et bonnes raisons, celles qui nous sont rabâchées journée faite, celles de droits humains bafoués. Et dans ce cas, on est en devoir de voler au secours d’autant de victimes.
La France de février 2003 est bien loin de nous, qui refusait de suivre la va-t-en guerre et toujours existante et si bien nommée coalition internationale.
La France de mai 2017 a élu son Président, à défaut, Jupiter…

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire