société

L’humilité, possibilité d’un souhait

capture d’écran de: http://www.tdg.ch/suisse/berne-verse-500-000-francs-clinton/story/27022896
 
Le monde s’anime, la Suisse se retrouve en ligne de mire avec les agissements d’une de ses anciennes Conseillères Fédérales et Présidentes.
La haine s’expose sans pudeur sur blogs et autres réseaux sociaux.
Doit-on y lire le désarroi ou l’insolence extrême et l’absence de tout respect renvoyé en miroir à qui s’est moqué, à qui a nargué, à qui a bafoué toute confiance qui lui avait été accordée?
Blogs et réseaux sociaux – mais pas seulement- révèlent chaque jour les contours de la nature humaine. Entre grandeur et misère, elle ne prouve plus rien qui ne surprenne.
Alors, oui, rien de nouveau sous le soleil d’une humanité qui brandit morale et autres mesures à prendre contre toute forme d’abus ou de transgression tandis qu’elle se considère désavouée.
Mais insulter Madame Micheline Calmy-Rey comme s’y livrent des commentateurs ici et là ne les grandit pas. 
Oser espérer, par contre, davantage de retenue de la part d’élites -ou présentées telles- tandis qu’elles se posent en juges et censeurs de leurs collègues étrangers, resterait un souhait à formuler. 
Serait-il entendu qu’on ne s’en porterait sans doute pas plus mal.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire