société

Londres, XXIe siècle…

Dans le cadre d’un reportage diffusé sur France2, ce 17 juin, des proches de victimes de l’incendie qui a ravagé la tour Grenfell s’exprimaient.
Ce père, d’Italie, raconte comment sa fille Gloria avait trouvé à Londres un bon travail avec un salaire correct, c’est le destin, conclut-il.
Cette femme, se dit en colère mais ajoute qu’elle ne peut rien faire. Elle compte six membres de sa famille disparus dans la tour qu’elle regarde, tous les jours…
Cinquante huit personnes sont actuellement considérées comme mortes.
Un événement pareil est bien davantage qu’une « tragédie » aussi « épouvantable » soit-elle, pour reprendre les termes de Theresa May.
Un événement pareil ne relève pas du hasard. Il a des raisons. Des responsabilités sont en cause.
Cet événement ne tient d’aucune fatalité sinon de celle qu’on a bien voulu le laisser suivre.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire