Voix, Culture, société

L’ordinaire brisé

Faits divers, comme on les appelle en général, ces histoires qui font basculer de vie à trépas en une fraction de seconde nous rappellent toujours à quel point la permanence dans laquelle nous avons plutôt tendance à nous projeter n’est qu’illusion.

Une femme porte secours à son chien qu’elle voit en souffrance dans la rivière au bord de laquelle elle chemine avec lui et disparaît dans les flots. Un homme saute à l’eau pour la sauver, il est à son tour emporté par les flots.

On apprend, que non loin du lieu du drame, un courant électrique qui monte en intensité à mesure que l’on s’en approche, a été installé en 2008 pour empêcher les poissons de pénétrer dans une zone proche des turbines d’une centrale hydroélectrique.

Vous sortez pour vous livrer à votre activité quotidienne, vous n’en revenez plus jamais.

Cette sombre histoire s’est déroulée à Genève ce 1er septembre, sur un lieu qui m’est familier depuis la plus tendre enfance et vers lequel je suis souvent revenue ces derniers temps.

Mes pensées profondes aux familles et aux proches de cette jeune femme et de son malheureux sauveur.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Reply louistisserand 3 septembre 2022 at 11h07

    Trous noirs à Genève qui se baladent maintenant naturellement en sortant du CERN, technicien du CERN enlevé par un trou noir, ils font des essais de remise en état du LHC. pour essayer de le retrouver dans les conditions initiales où il a disparu, 35tev de puissance électrique , à cette puissance le lac commence à devenir un gouffre et les montagne s’effritent, les aimants doivent être refroidis à -271°C, une température plus froide que celle de l’espace intersidéral. C’est la raison pour laquelle une grande partie de l’accélérateur est reliée à un système de distribution d’hélium liquide qui refroidit les aimants ainsi que d’autres systèmes annexes.

    Des milliers d’aimants de types et de tailles différents sont utilisés pour diriger les faisceaux le long de l’accélérateur. Parmi eux, les aimants principaux, dont 1232 aimants dipolaires de 15m de long utilisés pour courber la trajectoire des faisceaux, et 392 aimants quadripolaires de 5 à 7m de long qui concentrent les faisceaux. Juste avant la collision, un autre type d’aimant est utilisé pour “coller” les particules les unes aux autres, de façon à augmenter les probabilités d’une collision. Ces particules sont si minuscules que les faire entrer en collision revient à lancer deux aiguilles éloignés de 10km, l’une contre l’autre.

    Tous les systèmes de contrôle de l’accélérateur et de leur infrastructure technique sont regroupés au Centre de contrôle du CERN. C’est depuis ce Centre que sont déclenchées les collisions des faisceaux au centre des quatre détecteurs de particules : ATLAS, CMS, ALICE et LHCb.

    D’après des spécialistes, Genève serait engloutie dans peut de temps et réduite en masse de sable, 3 millions de morts dans les environs. Fait divers on n’en parle pas.

    http://www.scienceinfo.fr/physicien-disparait-trou-noir-cern-accelerateur-particules/#:~:text=AgroAlimentaire-,Un%20physicien%20dispara%C3%AEt%20dans%20un%20mini%20trou%20noir%20engendr%C3%A9%20par,acc%C3%A9l%C3%A9rateur%20de%20particules%20du%20CERN&text=Un%20physicien%20travaillant%20au%20CERN,collisionneur%20de%20hadrons%20(LHC).

  • Reply Ambroix Antoine 3 septembre 2022 at 15h31

    La Fortune est de découvrir que nous marchions sur des œufs, que nous gravissions de la roche pourrie – & de ne pas avoir succombé.

    • Reply Hélène Richard-Favre 3 septembre 2022 at 15h39

      Très jolie approche de la « Fortune », merci!

    Laisser un commentaire