Explorez les mots-clés

dsk

Politique, société

Curée

Qu’une personnalité politique se retrouve dans la tourmente médiatique devient presque habituel. Et parler de tourmente est peu dire quand on sait comment elle ressemble bien plutôt à une curée.
On l’a vu avec DSK, on l’a vu avec François Fillon, on y assiste désormais, ici à Genève, avec le meilleur de ses élus, Pierre Maudet.
Qu’on apprécie l’homme ou non, le sort qui lui est réservé est peu enviable. Loin de toute considération relative à l’engouement qu’ont suscité ses qualités, c’est sa mise à terre qui interpelle.
Car venir nous parler de principes bafoués, de confiance trahie et autre irrespect manifesté par un élu envers ses pairs, envers le parlement et envers le peuple genevois, est-ce bien raisonnable?
Pierre Maudet a menti, nous est-il répété en boucle.
Et cela seul suffit à la levée de boucliers. Son séjour tous frais payés par un cheikh arabe est une chose, le fait qu’il ait falsifié la version à en donner une autre et c’est elle qui est grave selon ces justiciers.
Eh bien, si l’on devait poursuivre tous les menteurs de nos démocraties, toutes celles et ceux qui racontent n’importe quoi et qui jouissent d’un crédit assuré, un nombre incalculable d’échafauds serait à dresser à la hâte!
Je n’ai aucune sympathie particulière pour Pierre Maudet mais encore moins pour les lynchages publics.

Politique, société

Au nom de la France…

Inutile d’être membre du parti Les Républicains ou fillioniste pour résister à la curée organisée autour de François Fillon et des siens.
S’attaquer de la sorte à un homme au nom d’une éthique de circonstance, révèle surtout ce dont la nature humaine est capable.
On l’avait découverte à l’oeuvre, cette même nature humaine, lors de la chute de DSK. 
Sans avoir jamais apprécié l’ancien directeur du FMI, j’avais réagi à la surexposition médiatique qui avait suivi son arrestation à New-York. Ce n’est pas moins d’une vingtaine de sujets de ce blog que j’avais consacrés à cette affaire.
Car, aussi différente soit-elle de celle qui vise François Fillon, elle avait montré la même vindicte, la même haine, le même acharnement à lyncher.
Si chaque campagne d’élection présidentielle doit présenter son lot de morale pour plomber une candidature, la politique a de quoi se réjouir! Elle a placé à l’Elysée François Hollande en lutte contre celui qu’il désignait comme son adversaire:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/15/l-adversaire-du-bourget-a-l-elysee.html  
Elle oeuvre, en ce moment, pour y installer celui qui se brise la voix au nom de la France, de la République et de l’Europe.

Non classé

Liberté, quel est ton nom?

Cet article* en dit long sur le monde parisien germanopratin.
Parce qu’il décrit la mécanique qui a poussé Marcela Iacub à la mise en lumière de trop.
A l’évidence, on ne peut se satisfaire d’évaluer l’entreprise de cette femme sur un plan moral.
Car non seulement il n’est pas son souci mais surtout pas le propos du cadre dans lequel cette histoire a pu se développer.
On se situe en effet bien au-delà des bornes du concevable.
Par son comportement, cette femme a dépassé la transgression et a révélé un narcissisme suicidaire.
Dès lors, inutile de chercher un quelconque goût d’argent ou de pouvoir dans sa démarche.
Intense besoin de reconnaissance, a-t-on pu lire ici et là.
C’est sans doute plus vrai. 
Et ses mentors ne s’y sont pas trompés qui ont exploité le filon.

* http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/02/28/marcela-iacub-perdue-dans-la-lumiere_1840174_3260.html

Politique

Laurent Joffrin, au-delà de tout soupçon

A lire cet article paru sur le site de Telerama on y découvre comment a été préparé le coup médiatique qui a valu la condamnation judiciaire du NouvelObs, des Editions Stock et de Marcela Iacub.
http://www.telerama.fr/medias/belle-et-bete-de-marcela-iacub-les-coulisses-du-coup-mediatique-controverse,94146.php#xtor=EPR-126-newsletter_tra-20130227
Et cependant, Le NouvelObs s’offusque?
Parce qu’il aurait publié des extraits d’un livre que la justice n’a pas interdit?
Alors que tout avait été prévu de longue date par les principaux responsables du NouvelObs et à l’insu de nombre de ses collaborateurs, on ne peut que saluer la décision de la justice qui a su discerner entre liberté d’expression et atteinte à la vie privée.
En cela, Dominique Strauss-Khan a non seulement eu gain de cause mais aura révélé les dimensions peu glorieuses de personnalités médiatiques jamais en reste pour donner des leçons de morale et de bien pensance au monde entier.
La mauvaise foi de Laurent Joffrin est décidément sans limites.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/02/26/livre-de-livre-de-marcela-iacub-l-audience-en-refere-en-direct_1838958_3224.html

Politique, société

Communisme sexuel selon Iacub

Après le cheval transfiguré, place au saucissonné pur porc.
Pour en savoir plus sur ce qui ne s’apparenterait à aucune mystification, rendez-vous dès le 27 février prochain chez votre libraire.
L’idéal du cochon, c’est la partouze : personne n’est exclu de la fête, ni les vieux, ni les moches, ni les petits. […] Alors que DSK m’a toujours semblé être franchement à droite, ce communisme sexuel auquel il aspire en tant que cochon me réjouit. […]
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130220.OBS9474/exclusif-dsk-par-marcela-iacub-un-etre-double-mi-homme-mi-cochon.html
Pour tout renseignement sur le produit, veuillez vous adresser à l’auteur de sa promotion.
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130221.OBS9643/dsk-par-marcela-iacub-une-stupefiante-puissance-litteraire.html
Signaler la parution d’une oeuvre est légitime. En discuter les raisons, un problème récurrent. 
Pour le reste, à chacun d’apprécier l’opportunité et la qualité d’une démarche.
Tristane Banon et les autres n’ont qu’à bien se tenir.

Culture, Economie, Politique

Lynchés

Depardieu aurait dit vouloir interpréter le rôle de DSK parce qu’il ne l’aimait pas. Il est possible qu’il nuance désormais sa position.
Après le lynchage médiatique dont il a été et continue d’être l’objet, l’acteur franco-russe risque bien de pouvoir d’autant mieux incarner le personnage de DSK!
Ni Dominique Strauss-Kahn ni Gérard Depardieu n’ont jusque là été mes personnalités préférées.
Mais avoir assisté à tant de haine déchaînée contre eux oblige à la réflexion.
Non, DSK n’est ni un saint ni un ange.
Pas davantage Depardieu.
Mais qui peut se targuer de l’être pour oser porter son mépris et sa détestation jusqu’à se réjouir de voir à terre des êtres qui ont été au sommet?

Politique

Copé sur DSK

C’était il y a juste 1 an, le 26 novembre 2011…
Le secrétaire général de l’UMP défend sa cause, normal.
Mais ce samedi 26, interrogé par Laurent Delahousse au 20 heures de France2, Jean-François Copé semblait peu convaincant.

On se souvient aussi du silence observé par l’UMP juste après l’arrestation de DSK le 14 mai. Aucune communication, aucune critique, rien.
Et s’il faut croire ce qui était rapporté des propos d’Edward Epstein au sujet de l’amie qui travaillait pour l’UMP, dans ce cas, on comprend que pour Jean-François Copé, il ne faille pas trop tirer sur la corde, raison, peut-être, qui le fait plutôt évoquer la ficelle.
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/cope-denonce-la-mise-en-cause-de-l-ump-dans-l-affaire-dsk-26-11-2011-1400799_240.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20111126
 
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20111126.OBS5401/sofitel-de-new-york-dsk-a-t-il-ete-victime-d-un-complot.html
 
* Reprise de ce sujet publié sur mon blog « Billets » le 27 novembre 2011 

00:35 Écrit par Hélène Richard-Favre dans Actualités, Justice, Justice, droit international, Medias, Politique et medias, Politique française, Vie politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Trackbacks (0) |Envoyer cette note | Tags : ump, sofitel, dsk, anne sinclair |   del.icio.us |  |  Digg |  Facebook

Politique, société

DSK et « la révolte des chattes »

A quoi jouent les medias à s’acharner sur l’intimité de DSK et à louer des orgies de Pussy Riot organisées et filmées avec femme enceinte sur un lieu public?
DSK est un homme politique dont la vie privée a surgi sur le devant de la scène médiatique alors qu’elle avait jusque là bénéficié de l’omerta la plus totale.
Les Pussy Riot sont de jeunes punks restées inconnues du milieu musical russe avant d’occuper la une de tous les medias pour avoir ajouté à leur action de la Cathédrale de Moscou, une dimension politique absente de la scène filmée. 
DSK est un homme politique, il est traqué, les Pussy Riot sont des chattes en révolte, elles sont idolâtrées.
Quand la politique se perd en voyeurisme et exalte l’abus, l’information est menacée.
http://lci.tf1.fr/france/justice/dsk-face-a-la-chasse-a-l-homme-7575034.html?xtor=EPR-1-1358945[–4346–%209h00%20L’info%20-%20TF1%20News%2086144][email protected]
http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20121010.AFP1594/russie-les-pussy-riot-s-excusent-et-reclament-la-liberte-a-la-reprise-de-leur-proces-en-appel.html

société

Mazarine à Tristane sur DSK

Nouveau trio? Non, nouveau point de vue sur DSK.
Celui de Mazarine Pingeot interviewée par Tristane Banon.
Mazarine estime que Dominique Strauss-Kahn serait un monstre parfait sur le plan littéraire, précise-t-elle.
Tout a été écrit, dit et son contraire, sur ce qui est arrivé à DSK.
Or cet homme souffre comme beaucoup d’autres, femmes y comprises, de trouble du comportement sexuel. Ce mal se soigne. Encore faut-il le vouloir ou le pouvoir.
Par sa mise en lumière et sa soudaine plongée dans les ténèbres, DSK est devenu la cible de tous les fantasmes.
Le point de vue de Mazarine en est. 

 
http://www.franceinfo.fr/actu/a-premiere-vue/quand-mazarine-pingeot-traite-dsk-de-monstre-758321-2012-10-04#comment-63540

Politique

DSK version Guéant

Et rebelotte.
On avait pourtant compris le tableau. Non, on y rajoute une touche.
Croire que tout histoire a une fin serait donc un leurre.
Le rappeler ici?
Oui, parce que ce travail médiatique à charge risque bien de faire effet contraire.
 
http://www.lepoint.fr/societe/gueant-evoque-un-controle-d…
  
 

22:03 Écrit par Hélène Richard-Favre dans Medias, Politique française | Lien permanent | Commentaires (1)| Trackbacks (0) | Envoyer cette note | Tags : dsk, guéant, ministère de l’intérieur, bois-de-boulognelysée |  del.icio.us |  |  Digg |  Facebook