société

Valls, de Villepin, En marche…

Quelques nouvelles de la République exemplaire à laquelle la France encore normale tendrait si l’on en croit ce qui semble sans cesse énoncé ici et là.
L’ancien Premier Ministre du bientôt plus Président de tous les Français annonce son ralliement à Emmanuel Macron.
Comme manière de tenir l’engagement public qu’il a pris dans le cadre de la Primaire de la gauche, d’apporter son soutien à son rival vainqueur, Benoît Hamon, Manuel Valls aurait-il pu faire mieux mais sa conscience lui a dit que…
A part cela, dans le livre qui vient de paraître et qui a déjà bien fait parler de lui, à lire les dernières lignes de la page qui apparaît en illustration ci-dessus, on apprend qui a été et pas dans le collimateur de Monsieur Hollande.
Ainsi, l’ancien candidat échoué en rase campagne avec les adhérent(e)s du parti qu’il avait créé, République Solidaire, se voit-il ménagé sinon épargné par celui qui s’est fait connaître par son mémorable Moi Président.
Petits services entre amis ou non, pour rappel à qui l’ignorerait, la consigne qui avait été donnée aux membres du parti de Dominique de Villepin, empêché de se présenter à l’élection présidentielle de 2012 faute de parrainages requis, la consigne donc avait été de voter François Hollande.
Bref, entre échoués de gauche et d’on ne sait plus trop où, on se met En marche!
What else?

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire