Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

La mort frappe Donetsk, martyre de Kiev

L’horreur à l’état brut, vous voulez la voir? Alors je vous en prie, ne venez plus raconter que les uns sont les gentils et les autres les méchants.

Ce reportage est insoutenable.

Mais il faut le visionner pour mesurer ce qui se passe à quelques centaines de kilomètres de chez nous et que nos médias dits mainstream nous montrent  à si petites doses.

Normal, cela pourrait choquer.

Des civils qui meurent à Dontesk, ville du Donbass dont personne ou si peu savaient que cette région du Sud Est de l’Ukraine existait avant que le monde entier ne se déchaîne sur la Russie et son Président.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

24 Commentaires

  • Reply Oublié ? 14 mars 2022 at 23h34

    Plus de 14.000 morts dans ces regions depuis 2014 . assassinés par le regime nazi de kiev .

    • Reply Hélène Richard-Favre 14 mars 2022 at 23h44

      Ces 14’000 morts que vous évoquez – ou « plus de 13’000 selon l’ONU », ne sont pas tous le fait de Kiev:

      « Entre 2014 et 2020, la guerre a causé plus de 13 000 morts selon l’ONU (3350 civils, 4 100 membres des forces ukrainiennes et 5 650 membres de groupes armés pro-russes) et le déplacement de près de 1,5 million de personnes. »

      • Reply Guy BIBARD 16 mars 2022 at 11h39

        L’estimation de l’ONU est elle-même trompeuse pour la simple raison que les forces ukrainiennes ne se contentent pas de tirer et bombarder sur les membres de groupes armés pro-russes, mais pilonnent régulièrement les zones habitées et même les centre villes comme ici à Donetsk, contrairement aux séparatistes qui ne font la plupart du temps que répliquer pour contenir l’agressivité de ces « ukro-nazis » appartenant souvent aux Bataillons Azov ou Aïdar. Les proportions dans cette hypothèse sont bien plus importantes pour la population civile ( environ 40 à 50 % ) alors que les combattants se partagent à quelques pourcentages près les autres pertes ( 25 % chaque camp ).
        L’ONU n’a que très peu souvent fait des estimations justes, et il suffit de se rappeler celles données sur le nombre de victimes réelles de la guerre en Irak ou en Libye !

  • Reply Jean Pierre Pratte 15 mars 2022 at 00h42

    Alors M. Poutine a bel et bien raison de dévoiler ces horreurs

    • Reply Guy BIBARD 16 mars 2022 at 11h32

      L’estimation de l’ONU est elle-même trompeuse pour la simple raison que les forces ukrainiennes ne se contentent pas de tirer et bombarder sur les membres de groupes armés pro-russes, mais pilonnent régulièrement les zones habitées et même les centre villes comme ici à Donetsk, contrairement aux séparatistes qui ne font la plupart du temps que répliquer pour contenir l’agressivité de ces « ukro-nazis » appartenant souvent aux Bataillons Azov ou Aïdar. Les proportions dans cette hypothèse sont bien plus importantes pour la population civile ( environ 40 à 50 % ) alors que les combattants se partagent à quelques pourcentages près les autres pertes ( 25 % chaque camp ).
      L’ONU n’a que très peu souvent fait des estimations justes, et il suffit de se rappeler celles données sur le nombre de victimes réelles de la guerre en Irak ou en Libye !

  • Reply Roudet Denise 15 mars 2022 at 11h39

    Merci, Madame, de contribuer à lutter contre la désinformation totale et la partialité qui règnent dans les médias occidentaux. Parlant le russe, j’ai accès aux informations russes qui, depuis le fermeture arbitraire de RT, ne sont plus accessibles en France. C’est la pensée unique, qui avec la vague de russophobie à laquelle nous assistons, nous rappelle de sinistres moments.

  • Reply Ol 15 mars 2022 at 17h30

    Jour après jour, il semblerait que la situation soit plus rocambolesque en Occident.

    En effet, je viens d’apprendre que notre CF désire soutenir les réfugiés Ukrainiens avec un Abonnement Général aux CFF. Sans vouloir entrer dans un conflit pour savoir si cela est mérité ou non, si les Suisses peuvent se permettre cette dépense aupplémentaire en plus de celle du coût de l’intégration des réfugiés de toutes provenances, le problème est, pour moi, de savoir si l’on soutiendra avec le même zèle les futurs réfugiés Russes.

    Car il est probable que, tôt ou tard, l’appauvrissement drastique, et le racisme ciblé que l’on fait subit à cette population va conduire à des exodes massifs. Ne serait-ce que de la population russophone vivant en Ukraine.

    Les recueillera-t-on de la même manière? Je vois deux scénarii :

    1) non : continuons ce qui a été injustement commencé, sans vergogne – discriminons les Russes éhontément (et sans fondement : une discrimination, aussi unanime, ne s’est probablement jamais vue);

    2) oui, et c’est justice. Mais essayons d’imaginer ce qui se passera lorsque Russes et Ukrainiens se rencontreront chez nous.

    Notre bêtise est immense. Jamais nous n’aurions dû sacrifier notre neutralité, ni livrer d’armes – ce qui est forcément partisan. Or, on voit que personne n’est tout blanc parmi les bélligérants; sauf si l’on en croit les médias – tous honteusement partisans.

    Tout cela est très grave. Et je ne parle pas que de l’horreur de cette guerre, hélas.

    • Reply Hélène Richard-Favre 15 mars 2022 at 19h19

      Belle appréciation de la situation, Ol. Merci.

    • Reply Daniel 15 mars 2022 at 20h59

      C’est n’importe quoi. Les Russes sont fiers de leur pays et ils contribueront à le développer. Hormis les traîtres comme Navalny qui vont continuer à agir comme une cinquième colonne et à vouloir vendre leur pays contre des plats de lentilles. Les ressources du territoire russe sont immenses. La Russie n’a pas besoin de l’occident, alors que l’occident ne peut pas se passer de la Russie. L’ue a annoncé que les énergies russes seront remplacées d’ici 2027. Impossible, mais aussi à quel prix? Pour information, le gaz russe continue à être livré malgré les hauts cris des crétins qui dirigent l’ue. Une fois l’hystérie passée, le principe de réalité reprendra le dessus. Les Russophone accueillent l’armée russe comme des libérateurs. Pourquoi iraient-ils se réfugier en occident. Pour votre information il y a des centaines de milliers de réfugiés… en Russie.

      La meilleure solution une fois les nazis éradiqués sera de tenir des référenda d’auto-détermination. Deviner pour qui les Russophones vont voter? Ils pourront avoir le choix entre former des républiques indépendantes, ou se joindre à Donetsk et à Lougansk pour former une République de Nouvelle-Russie, ou encore se rattacher à la Fédération de Russie. Restera l’ouest, qu’il faudra dénazifier et empêcher de nuire.

      Je connais une réfugiée. Une profiteuse pour qui rien n’est trop beau. Mais justement, la Suisse n’est pas assez belle, ne lui offre pas assez et elle est retournée en Allemagne. Bon débarras. Les réfugiés actuels viennent de Galicie, sont pratiquement que des femmes.

      La Suisse démontre son racisme: jamais ces conditions n’ont été offertes aux réfugiés du Moyen-Orient. On sélectionne les aryens.

      • Reply Hélène Richard-Favre 15 mars 2022 at 21h03

        Daniel,

        De nombreux Russes fuient le pays, je le tiens de source sûre.

        • Reply Daniel 15 mars 2022 at 22h11

          Bien sûr, puisque le pays est en guerre. Ce mettre à l’abri est complètement nécessaire, par exemple pour ne pas servir d’otages ou de boucliers humains comme a Mariupol. Seulement les ukronazis interdisent à tous les civils de se réfugier en Russie, bloquant dans la mesure de leurs moyens les accès à la frontière russe.

  • Reply Daniel 15 mars 2022 at 21h00

    Pour ceux qui voudraient essayer de comprendre les Russes:

    From Russia with love:
    https://twitter.com/bogizemlja/status/1501804131496828928

  • Reply Daniel 15 mars 2022 at 22h13

    Pour information, une analyse détaillée du comment on est arrivé là:

    https://www.voltairenet.org/article216028.html

    Certains feraient bien de se rappeler la petite fiole d’anthrax bidon brandie pas Colin Powell devant l’assemblée générale de l’ONU. Mensonge devant toutes les nations pour justifier l’agression contre l’Iraq. Et aujourd’hui , c’est la Russie qui pourrait à juste titre brandir une fiole d’anthrax, de bacilles de la peste, de coronavirus, de H5N1, etc. pour justifier la démilitarisation d’un pays qui met en danger l’humanité.

  • Reply OL 16 mars 2022 at 10h21

    Bonjour Daniel, vous me semblez optimiste en disant que les Russes ne fuiront pas. Je n’en suis pas certain : d’une part, cette guerre pourrait durer si elle devient guérilla urbaine (elle l’est déjà), et pousser certains Russes à partir d’Ukraine – ils pourraient se diriger vers la Russie, mais en ont-ils envie ? Seront-ils en sécurité là-bas ? La Russie est-elle vraiment une terre si accueillante pour ses ressortissants ?

    Vous voudriez certainement, à juste titre, que les occidentaux et leurs médias voient le conflit d’une manière plus impartiale et juste ; alors, ne basculons pas dans l’effet inverse en voyant Poutine comme un gentil nounours.

    Donc, si l’on veut être juste, il faudra sans doute accueillir des Russes fuyant leur patrie. Même si ils ne le faisaient pas, ma question reste ouverte, ne serait-ce que d’un point de vue théorique.

    PS. Un peu déçu de votre ton, quand même. Peut faire mieux.

    • Reply Daniel 16 mars 2022 at 22h29

      « cette guerre pourrait durer si elle devient guérilla urbaine (elle l’est déjà),  »

      Non. L’armée russe encercle les villes (Kiev, Kharkov, Tchernigov, Sumy et l’encerclement n’est pas toujours complet) et est très prudente, car elle veut absolument éviter des morts civils et même militaires chez les Ukrainiens. D’où un certain nombre de pertes dans l’armée russe. Ils invitent les soldats ukrainiens à se rendre. Ce qui hélas ne marche pas trop bien. Des soldats ont été abattus par les nazis alors qu’ils voulaient se rendre.

      Si vous n’avez pas compris que c’est une guerre de libération, vous n’avez rien compris. Pour un guérilla, il faut le support de la population. Ce que les nazis n’ont pas, en tout dans l’est de l’Ukraine russophone. Pour le moment seules les villes du Donbass sont nettoyées: Volnovakha, c’est fait, Mariupol, c’est en cours. Les Tchétchènes font le travail si les azovs ne se rendent pas. La population est prise en otages par les nazis. Alors parler de guérilla, c’est une connerie. Il n’est pas question d’occupation, dixit le « gentil nounours ».

      « ils pourraient se diriger vers la Russie, mais en ont-ils envie ? Seront-ils en sécurité là-bas ? La Russie est-elle vraiment une terre si accueillante pour ses ressortissants ? »

      Il y en a déjà plusieurs centaines de milliers qui ont trouvé refuge en Russie. Vos questions montrent que vous ne connaissez ni les Russes, ni la Russie. Bordel, la guerre dure depuis 8 ans! Vous n’avez aucune idée de la mentalité russe et de l’esprit de solidarité. De nouveau de l’occidentalo-centrisme.

      « Vous voudriez certainement »
      Je veux la vérité, tout simplement et pas la merde mensongère qui est déversée à longueur de pages et d’antennes. Merde, les Soviétique ont perdu 26 millions de personnes du fait des nazis allemands armés par des ricains. Aujourd’hui des nazis ukrainiens sont aussi armés par les ricains pour aller tuer des Russes. Le « gentil nounours » a sifflé la fin de la partie et a décidé de mettre fin à une guerre qui dure depuis 8 ans et a fait plus de 18.000 victimes, tués ou blessés. Il défend les Russes sur leurs terres, qu’ils soient en Russie ou en Ukraine. Le « gentil nounours » a ordonné à son armée de faire une opération la moins sale possible. Ce qui est très difficile quand les nazis prennent les civils en otages ou comme boucliers.

      Les Russes qui ont fuit leur « patrie » ont des résidences à Londres, sur la Côte d’Azur ou en Floride. La Suisse vient de rendre un sacré service à Poutine en bloquant les comptes des oligarques russes.

      J’ai le ton de quelqu’un qui est fatigué, fatigué des mensonges et de la stupidité des foules occidentales qui se font mener par le bout du nez, qui avalent toute la propagande et la répètent comme des perroquets. Je suis fatigué de voir la gauche et la Suisse soutenir des nazis. Un conseil: lisez les discours et interventions de Poutine et de Lavrov, vous deviendrez plus intelligent. Et vous découvrirez que oui, c’est un « gentil nounours » qui défend les siens. Qui dit ce qu’il va faire et fait ce qu’il a dit.

      • Reply Hélène Richard-Favre 16 mars 2022 at 22h45

        Daniel, être « fatigué de mensonges » se conçoit. Beaucoup d’entre nous, ici, le sommes.

        J’apprécierais, dès lors, que vous ne vous adressiez pas à la « compréhension » qu’OL a de la Russie ou pas, tout autant au fait qu’il deviendrait « plus intelligent » si…

        Il me semble que l’on peut échanger sans s’en prendre aux compétences intellectuelles des uns et des autres.

        D’avance merci à vous, le fidèle et habitué de ce blog.

        • Reply Daniel 16 mars 2022 at 23h02

          Vous avez raison. Dont acte.

        • Reply OL 17 mars 2022 at 12h25

          Madame Richard-Favre au pouvoir ! Vous avez le mot juste pour tenter de réconcilier… l’effort est beau. Mais comme on peut le voir, cela n’a pas tenu dans la durée, hélas.

          Ne me défendez pas : si ce monsieur pense arriver à ses fins avec un ton qu’il veut dur et méprisant, cela aura sans doute l’effet inverse. Ces paroles ne m’atteignent pas ; elles discréditent en revanche leur auteur, qui a pourtant des choses à dire, certes manquant quelque peu de demi-teintes.

          Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, une bonne table ronde fonctionne si toutes les parties se respectent et s’écoutent, sinon, c’est vite la gabégie – Mme Le Pen nous en avait donné un superbe exemple il y a quelques années. Elle n’y a pas survécu.

  • Reply OL 16 mars 2022 at 10h34

    Je me demande quel est le but caché de l’Occident dans tout cela.
    La propagande est si voyante qu’il se cache certainement quelque chose d’important derrière ces discours à l’unisson contre l’ennemi Russe.
    J’ai peut-être compris : ne prépare-t-on simplement pas l’opinion à accepter l’Ukraine dans son giron, en la présentant d’une manière sympathique, faible et demandant de l’empathie ? N’est-ce pas un gros travail préparatoire pour la future adhésion à l’UE, qui, autrement, n’aurait pas passionné les foules ? Quel est l’intérêt stratégique de vouloir intégrer l’Ukraine presque de force, que pourrait apporter ce pays à l’UE ? Si vous avez des indications, je suis preneur…
    Le président ukrainien tente de nous entraîner dans la guerre, demande des milliards, des armes, des munitions, un espace aérien protégé (ce qui déclencherait, on le sait, un point de non-retour et un cataclysme – ce qui ne semble pas le gêner plus que cela). On les lui accorde (sauf l’espace aérien, car il reste une once de bon sens à l’occident). Il demande plus, nous traite de lâches presque, et on envoie encore.
    Pour le moment, l’UE lui a fait comprendre qu’elle ne peut pas intégrer un pays en guerre. Et qu’il serait risqué de faire intervenir des forces armées de l’OTAN.
    Ainsi, on prend parti pour un pays dont le président ne le mérite peut-être pas. Cela doit faire réfléchir aux finalités occultées.

    • Reply Faniel 16 mars 2022 at 23h00

      « Je me demande quel est le but caché de l’Occident dans tout cela. »

      La question est excellente, mais la réponse que vous proposez est nulle. Veto russe.
      Crise de Cuba inversée. L’occident veut la destruction de la Fédération de Russie pour pouvoir comme sous Eltsine s’emparer des formidables ressources et donc richesses du territoire russe.

      En passant, pouvoir accuser la Russie de la crise économique qui va frapper les pays européens. Crise économique endémique au système capitaliste et décrite en son temps par Marx. Profiter de cette crise qui vient suite à la crise pseudo-sanitaire, qui elle-même masquait déjà une crise économique, pour ne pas dire un effondrement, profiter donc de cette crise pour concentrer encore davantage les richesses au profit des élites occidentales et ricaine en particulier. Les ricains cherchentà conserver leur hégémonie mondiale. Bref, lisez le pnac.

      Seulement voilà ni la Russie ni la Chine ne sont d’accord. Ils veulent des lois et pas des règles dictées par les ricains au gré de leurs fantaisies et intérêts. L’ordre mondial est en train de changer et paradoxalement ce changement va être accéléré par les sanctions qui sont du reste des actes de guerre.

      PS: les augmentations de prix ne sont pas dues à la Russie, mais aux spéculateurs qui profitent de la peur engendrée par des sanctions qui ne sont pas effectives. Le gaz russe est toujours en cours de livraison aux dernières nouvelles.

      PS: les mauvaises langues vont encore dire que les juifs d’Israël sont racistes: ils acceptent les réfugiés ukrainiens, mais seulement s’ils sont… juifs.
      Ne le criez pas sur les toits, ce serait faire preuve d’antisémitisme.

  • Reply Charles 05 16 mars 2022 at 19h02

    Il y a quelque chose qui me dérange beaucoup concernant les réfugiés Ukrainiens qui demandent d être accueillis et leurs demandes sont humaines , recevables et légitimes dont acte.

    Néanmoins j ai cette interrogation qui me turlupine: »Si ces éventuels Ukrainiens-réfugiés seraient russophones et il y en plein de russophones là bas ou carrément pro-Russes, seraient ils accueillis gentiment et adorablement de la même manière que les autres non russophones? J ai beaucoup de doute voire même que je me demande si on ne va pas les pendre? Je dis cela je ne dis rien. Aujourd hui être russe ou russophone est considéré quasiment comme de la peste et ne nous marchons pas sur la tête?

    J enfonce encore plus le clou en disant que même si des réfugiés Russes fuient (au conditionnel) la grande Russie puisque leur pays est en guerre, ils doivent être accueillis n en déplaise à qui que ce soit.

    • Reply OL 17 mars 2022 at 13h40

      « …par les sanctions qui sont du reste des actes de guerre. »
      D’accord là-dessus, et un magnifique auto-goal au passage de la part des Occidentaux…
      .
      « …pouvoir accuser la Russie de la crise économique qui va frapper les pays européens.  »
      Je pense que, pour une fois, personne n’accuse Poutine de la crise économique que NOUS avons créée en mettant des bâtons dans les roues de la Russie.
      .
      « …PS: les augmentations de prix ne sont pas dues à la Russie, mais aux spéculateurs qui profitent de la peur engendrée par des sanctions qui ne sont pas effectives. Le gaz russe est toujours en cours de livraison aux dernières nouvelles. »
      D’accord aussi, je me suis posé d’ailleurs la question de la raison de la flambée soudaine du litron d’essence : n’avait-on pas de réserves ? Tout le stock s’est-il tari d’un coup en quelques jours ? Evidemment que non. Il y a donc des profiteurs éhontés, et ce sont de vrais criminels.

  • Reply OL 17 mars 2022 at 11h54

    Monsieur Daniel, vous avez des arguments, qui ne me convainquent pas toujours d’ailleurs, surtout à cause de votre ton fortement désagréable. Vous détenez la vérité et moi non, bien sûr, puisque j’ai des avis qui diffèrent du vôtre, mais au moins soyez poli, on n’est pas sur 20 minutes ici !

    C’est bien dommage, car quand quelqu’un se braque comme vous, la lecture en devient pénible. Je n’ai d’ailleurs pas envie de reprendre vos arguments pour en discuter, vous ne savez pas discuter, justement, ou vous n’en avez pas envie. Bien réussi ! …et bien dommage, car justement, j’essaie d’y voir clair dans tout cela ; d’autres ne prennent pas cette peine.

    Une guerre est comme un divorce : les torts sont souvent partagés. Si vous relisez l’Histoire, qui d’ailleurs est à géométrie varaible selon les sources et l’époque, vous verrez que tout est plus complexe que ce que l’on veut bien nous dire. Aussi, je ne prends pas parti, mais j’essaie de soulever des interrogations. Je pense que personne n’a de réponse claire a y apporter, mais des arguments intéressants oui. Un peu d’humilité, que diable !

    • Reply Charles 05 17 mars 2022 at 19h11

      Très bien dit, OL,
      ——————————
      Permettez moi de vous citer: « Les augmentations de prix ne sont pas dues à la Russie, mais aux spéculateurs qui profitent de la peur engendrée par des sanctions qui ne sont pas effectives. Le gaz russe est toujours en cours de livraison aux dernières nouvelles. »
      Je me suis posé d’ailleurs la question de la raison de la flambée soudaine du litron d’essence : n’avait-on pas de réserves ? Tout le stock s’est-il tari d’un coup en quelques jours ? Evidemment que non. Il y a donc des profiteurs éhontés, et ce sont de vrais criminels. »
      ——————————
      Et de surcroît que ceux sont les Etats comme la France qui vont payer les 15 centimes d euro par litre d essence pour soit dit soulager les citoyens mais cet argent qui est celui des contribuables (nos impôts) va tomber, comme à l accoutumée, dans les poches des spéculateurs et des criminels qui ne sont pas si pauvres que ça 🙁

      Bien à Vous.
      Charles 05

    Laisser un commentaire