Histoire, Politique

Brûlés vifs. C’était il y a un an.

Qui ont-ils insulté pour avoir dû subir l’épreuve du feu? Quel blasphème auraient-ils commis pour avoir été brûlés vifs?
C’était il y un an, le 2 mai 2014, à Odessa.

La Maison des syndicats était incendiée et tout accès extérieur pour la fuir en avait été bloqué.

A l’intérieur, quarante-huit personnes dites « Pro-russes » périssaient dans d’indicibles souffrances. Pour le seul fait d’avoir défendu leurs valeurs, ils ont été sacrifiés.

Une enquête a été ouverte dont les conclusions n’ont toujours pas été rendues.

Pendant ce temps-là, les proches des victimes attendent. Qui s’en soucie?

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire