société

Il y a discours et discours

Cet été, ARTE, France Inter et la radio allemande Deutschlandfunk reviennent sur une série de discours susceptibles de rester gravés dans les mémoires et dans l’Histoire.
L’effet produit par tels ou tels propos tenus relève de divers critères aussi bien affectifs qu’émotionnels ou intellectuels, on le sait bien. 
On peut aimer ou non, être saisi ou pas comme exercer son sens critique. A juste titre ou à tort, selon que les raisons sinon les but visés par autant de discours rejoignent ou non la qualité de leur teneur.
En effet, combien de fois n’a-t-on dû réaliser qu’autant de beaux discours n’étaient que poudre aux yeux quand ils n’étaient carrément pas mensongers?
Il est, entre autre, un discours qui a souvent été perçu comme fondateur pour s’avérer, par la suite, abusif. Je veux parler, ici, de ce qui a sans doute permis à François Hollande, alors encore candidat, de remporter l’élection présidentielle française de 2012.
Ce discours a été appelé Discours du Bourget. Le voici dans son intégralité, chacun appréciera.
Le fait est que nombre de phrases touchent et heurtent tout autant. De quoi, sans doute, avoir obligé l’élu vainqueur de son rival Nicolas Sarkozy, à choisir la sortie plutôt que de briguer un second mandat.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire