Politique

Je te trahis, moi non plus

Morale et politique constituent deux univers aux convergences aléatoires. Leur aurait-on demandé qu’elles soient conformes que cela se serait su depuis longtemps.
Pourtant, combien de valeurs ne sont-elles énoncées le temps de campagnes électorales et brandies comme autant de références!
La politique toutefois n’a cure de s’encombrer de principes quand d’autres priorités s’imposent.
Un livre vient d’être publié en Allemagne,qui illustre comment morale et politique ne font pas vraiment bon ménage.
Dans l’article qui suit et qui décrit comment l’auteur de cet ouvrage a procédé, on constate que si une promesse n’a pas été tenue de sa part, celui-ci s’en justifiera peut-être en invoquant un principe de transparence quelconque.
Qui a trahit qui, la question demeure.
Pour le reste, à chacune et à chacun de considérer ce qui pourrait ou non nuire à l’actuelle chancelière allemande, Angela Merkel.
A lire ici:
http://reseauinternational.net/les-memoires-de-lancien-chancelier-allemand-helmut-kohl-pourraient-enterrer-la-carriere-de-merkel/

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire