société

La France et le crépuscule de ses Humanités

La culture et l’éducation qui l’encourage, sont souvent évoquées comme modes de canalisation de la violence.
S’il est incontestable que l’une et l’autre agissent comme filtres à des pulsions en tous genres, c’est ce qui en est fait qui relève de tout autres paramètres.
Dans le cadre de la campagne présidentielle française, ce qu’offre le spectacle réservé aux électrices et aux électeurs est souvent considéré comme inédit.
A quoi tient cet inédit, les explications fusent et ne se ressemblent pas toutes. Y aller de son couplet ne devrait pas, néanmoins, faire oublier les programmes des candidat(e)s quand ils en ont.
Or pour qui a intérêt à divertir plutôt qu’à informer, la part faite aux affaires semble bien la plus belle. La France mériterait-elle soudain autant de règlements de compte au nom de la morale et de l’éthique?
Jusqu’à preuve du contraire, politique, morale et éthique n’ont pas souvent marché main dans la main.
Et si elles avaient eu quoique ce soit à voir  ensemble, cela se serait su de longue date. 
Alors, qu’un pays  dont les valeurs ont rayonné de par le monde, s’affaisse et s’enfonce dans autant de polémiques auxquelles se prêtent nombre de médias complaisants, blesse ce qui lui reste encore de culture et d’éducation.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire