Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

… la toute puissance …

Aux dernières nouvelles, on apprend que la Turquie a levé son veto quant à l’entrée de la Finlande et de la Suède dans l’OTAN. On découvre aussi dans Le Monde dont voici un extrait d’article, que Les Etats-Unis renforcent leur présence militaire en Europe.

« Joe Biden, le président des Etats-Unis, a annoncé la présence renforcée de militaires et de capacités étatsuniennes en Espagne, en Pologne, en Roumanie, dans les Etats baltes, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie, lors du sommet de l’Alliance militaire, « qui marque l’histoire », selon lui.

Joe Biden a rappelé, mercredi, à Madrid, que les Etats-Unis avaient déjà déployé, cette année, « vingt mille militaires supplémentaires en Europe (…) en réponse aux initiatives agressives de la Russie », ce qui porte déjà à plus de cent mille le nombre d’Américains stationnés sur le continent.

Mais il n’a pas précisé ce que les renforcements annoncés représenteraient globalement en termes d’effectifs. Le détail a uniquement été communiqué par Washington pour l’Allemagne (625 hommes ou femmes) et l’Italie (65).

M. Biden a annoncé que les Etats-Unis porteraient de quatre à six le nombre de leurs destroyers sur la base navale de Rota, en Espagne.

La première puissance mondiale établira, par ailleurs, en Pologne, « un quartier général permanent du 5e corps d’armée américain ». Il s’agira, a précisé le Pentagone, de la première présence américaine permanente sur le « flanc oriental » de l’OTAN.

« Nous allons maintenir une brigade supplémentaire », composée au total de cinq mille personnes, qui sera basée en Roumanie, a également déclaré Joe Biden.

Il a, en outre, annoncé des « déploiements supplémentaires dans les Etats baltes », le Pentagone précisant que cela concernerait aussi bien l’artillerie, l’aviation, la défense antiaérienne que la présence de troupes d’élite. Aux portes de la Russie, les Etats-Unis promettent aussi d’« intensifier les exercices avec [leurs] alliés » baltes, selon un communiqué du Pentagone. »

Autant dire que les échanges diplomatiques ne sont pas pour demain.

Pour après-demain, si seulement la raison devait enfin l’emporter sur le désir de puissance dont certains chefs d’Etat se sentent investis. Bien sûr, seul l’un d’entre eux est visé, les autres? Des anges! Animés du seul souci de protéger les leurs.

Depuis le temps qu’on a compris que vivre en démocratie équivalait à se battre pour de « vraies valeurs », on serait presque tenté de le croire! Sauf que si c’était aussi simple, cela se saurait. Mais on s’arrange pour que tout soit si limpide que les méchants soient connus et reconnus!

Que peut encore la raison en pareil contexte?

 

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

5 Commentaires

  • Reply Daniel 30 juin 2022 at 21h01

    Je crains que ce ne soit pas un désir de puissance, mais une volonté de puissance. Ce n’est pas tout-à-fait la même chose. Et sauf qu’en face la volonté de résister est encore plus forte. Certains incultes n’ont rien retenu de l’histoire. L’otan vient d’annoncer qu’ils avaient préparé cette guerre depuis 2014, à quoi VVP a répondu qu’il le savait et que la Russie avait fait de même. Putain, vivement novembre!

    Quand on parle trop, cela finit par se savoir, car on dit des conneries et hélas c’est ce qui vient d’arriver à JB.
    https://www.dailymotion.com/video/x8c3cu9

    Quand il dit (à partir de 2:23) que le bras de fer va se poursuivre dans le temps et pas nécessairement dans l’espace, puis quand il commente que la dénazification a été abandonnée par les Russes après la prise de Mariupol et la neutralisation du bataillon azov, il se fourre le doigt dans l’oeil. Il n’a pas écouté VVP qui vient de réaffirmer que les pbjectifs restent inchangés, que tout se passe comme planifié, que l’objectif est de protéger au maximum les soldats russes. On dirait que la vision de JB se limite à Donetsk et Lougansk… Il oublie les oblasts de Kherson, de Zaporoje et de Kharkov où, dans les zones libérées, une administration locale antinazie est en train de se mettre en place: délivrance de passeports russes, utilisation du rouble, internet russe, tv russe, paiement des retraites, etc. Le retour en arrière est impossible.

    Il oublie aussi que le bataillon azov s’est déjà reconstitué ailleurs, sans parler des autres bataillons nazis: aïdar, donbas, c14, tornado, kraken, légion étrangère et j’en oublie. Le sbu est aussi une organisation nazie. Il devrait demander à Kadyrov sîl pense que la dénazification est abandonnée. Elle se poursuit tous les jours comme le montrent les vidéos de nazis faits prisonniers. Dont un commandant aïdar il y a moins de 10 jours:

    https://www.youtube.com/watch?v=YBd41RMf4_s

    Enfin, chacun a ses limites.

  • Reply Charles 05 12 juillet 2022 at 21h54

    Il faudrait croire que la Turquie et son Khalifa Erdogan sont puissants!

    La crise céréalière est en jeu quelque part et tant mieux et qui a réussi à mettre d accord les « belligérants » Russes et Ukrainiens à faire une réunion entre les délégations turque, russe et ukrainienne mercredi 13 juillet 2022, où ? A Istanbul

    – Annonce du ministre turc de la Défense, Hulusi AkarSarp Özer le 12.07.2022

    • Reply Hélène Richard-Favre 12 juillet 2022 at 22h38

      Merci de l’info, Charles 05!

  • Reply Charles 05 13 juillet 2022 at 13h47

    La force d Erdogan et de Poutine dans les affaires en commum est perplexe et intrigante et parfois elle est très incompréhensible pour le citoyen lambda, comme moi! .

    Les deux regardent leurs propres intérêts sans déborder et trop léser l interêt de l autre règle du win-win! Bien qu on n aime pas trop ce tangage ou la girouette qui tourne non pas à cause d elle mais à cause du vent qui tourne et ceci est une hypothèse qui vaut une autres. N oublions que l Occident inclus l UE fait la même chose sous précepte du REALPOLITIK, (terme à vomir!) c à d par exemple je vends des armes interdits ou je spolie les autres car si c e n est pas moi qui le fait c est l autre qui le fera et vogue le navire

  • Reply Charles 05 13 juillet 2022 at 19h33

    Et peut être dans la même veine de cette rencontre à Istanbul entre Russie, Turquie et Ukrainiens sus citée, voilà une autre….

    Le Kremlin a annoncé que le président russe Vladimir Poutine se rendra mardi prochain dans la capitale iranienne, Téhéran, pour participer à une réunion tripartite avec ses homologues iranien et turc, Ebrahim Raïssi et Recep Tayyip Erdogan.

    Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré, mardi le 12 crt, lors d’une conférence de presse à Moscou que Poutine se rendra à Téhéran la semaine prochaine pour rencontrer Ebrahim Raïssi et le président iranien. Néanmoins, Poutine tiendrait aussi une réunion bilatérale séparée avec le président Erdogan lors de sa visite à Téhéran.

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Laisser un commentaire