Politique, société

Moritz Leuenberger à Genève

Billet paru également dans  Le Temps du 15 avril 2011 en page 15.   Au regret d’avoir été dans l’impossibilité d’assister à la conférence de Moritz Leuenberger, le 13 avril à l’Université de Genève, s’ajoute celui de n’avoir pu l’interroger sur le sens de son libellé: « L’homme politique et la marchande de Plainpalais ont-ils la même éthique? ». Outre le fait que personnalité politique et  négociant, au lieu d’ homme politique et marchande, auraient évité la comparaison connotée par les genres attribués à ses termes, il est  surprenant qu’un ancien conseiller fédéral n’ait pas eu à l’esprit qu’en démocratie, toute marchande puisse en même temps et aussi exercer des fonctions politiques. Que l’opposition ainsi formulée par Moritz Leueunberger dans le titre de sa conférence, relève d’une hypothétique mauvaise maîtrise du français, apparaît peu probable. Dans ce cas et surtout dans le cadre du cours public où il s’exprimait, « Morale privée – Ethique publique? », ce titre résonne de manière provocante.   12:10 Ecrit par Hélène Richard-Favre dans Genève, Vie politique | Lien permanent | Commentaires (1) |Trackbacks (0) | Envoyer cette note | Tags : politique, ethique |  del.icio.us |  |  Digg |  Facebook

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire