Histoire

Pakistan, et cela s’appelle justice

Voici qui devrait mobiliser autant d’humanistes que de défenseurs de droits humains et autres féministes mais il semble bien que l’information n’intéresse que peu le monde francophone, du moins.
C’est le Mail Online qui évoque le cas de cette jeune femme de 19 ans.
Cela se passe au Pakistan.
Pour avoir dénoncé le viol dont elle a été victime sous la menace, elle a été condamnée à mort par lapidation.
Aucune action, aucune mobilisation, rien donc, ne peut être envisagé en faveur d’un tel sort?
Combien d’autres femmes comme elle devront-elles encore subir des jugements aussi iniques?
Combien d’autres, comme elles, seront les proies de tribus qui règlent à leur manière le sens de la vie et de la mort?
Nos démocraties si promptes à s’élever pour la défense de droits bafoués ici ou là, nos médias, si pressés de relayer les maltraitances infligées à telle ou telle minorité, ont-ils donc perdu la parole?
Sont-ils en panne d’inspiration?
Un silence aussi assourdissant face à la cruauté de tels comportements, comment l’interpréter?

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire