Non classé

Regards félins

On lui donnerait le bon dieu sans confession à celu-ci…

Pendant que cet autre appelé chat des sables est loin de la contemplation inoffensive du monde! Pour se nourrir, rien ne l’arrête.
Les serpents, il les assomme d’un coup violent de patte avant de leur infliger une blessure mortelle au cou.

La morale de ces images?
Aucune. 
La nature en connaîtrait-elle, d’ailleurs?

Post précédent Prochain article

Sans commentaires

Laisser un commentaire