Politique, société, Voix

Russie, mobilisation médiatique…

L’information vient de tomber, l’opposant russe Alexeï Navalny a été condamné à trois ans et demi de prison. Inutile de dire que les rédactions de nos médias occidentaux se fendent de leur rhétorique habituelle pour couvrir l’événement.

De longue date, j’ai attiré l’attention, sur ce blog, de l’usage fait de la langue par les journalistes.

Certes, ils ne sont pas les seuls à avoir appris comment se servir de formules qui frappent les esprits. Toute personne travaillant dans la communication apprend à manier les ressources d’un idiome à cette fin. Dans ce cas, on est dans la persuasion, pas dans l’information.

De fait, libeller l’intitulé d’un article ou d’une émission n’est jamais voué au hasard.

Je l’avais fait remarquer il y a tout juste 7 ans, jour pour jour, le 2 février 2014 lorsque j’ai, pour la dernière fois été invitée à m’exprimer sur la RTS au sujet de la Russie mais surtout de son Président.

On m’avait contactée pour me demander si j’étais d’accord de parler de « la personnalité de Poutine ».

C’était quelques jours avant l’ouverture des JO de Sotchi. Or lorsque, la veille de l’émission à laquelle j’étais invitée,  j’ai découvert sur le site de la RTS, l’intitulé qui lui avait été donné, je n’ai pu m’empêcher d’y réagir en direct sur les ondes.

Autant dire que l’on ne s’y attendait pas alors qu’on pensait m’entraîner sur une piste sentimentalo-politique, jugez-en vous-même en cliquant sur ce lien et vous comprendrez!

Cela dit, dans un prochain entretien avec Jacques BAUD, nous allons revenir sur l’affaire Navalny, le soi-disant empoisonnement au Novitchok, les manifestations qui ont suivi son retour sur le sol russe et la manière particulièrement peu déontologique de nombre de médias d’en avoir traité.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Reply Daniel 3 février 2021 at 20h23

    Il faut souligner qu’il y avait une vingtaine de diplomates étrangers pour assister au procès. Normalement un diplomate assiste à un procès où l’inculpé est un citoyen de son pays. Ergo le tueur de cafards a potentiellement la citoyenneté de 20 pays. C’est touchant cet amour pour un extrémiste de droite.

    Combien de diplomates pour assister au procès d’Assange?
    Combien de pays pour demander sa libération?

    Les valeurs de l’occident: tout faire pour arriver à piller les richesses de la Russie.

  • Laisser un commentaire