Politique, Religions, société

Russophobie, fond de commerce?

La média bien pensance occidentale n’en a pas bientôt assez de publier tous les scoops 
qui l’arrangent pour alimenter sa russophobie?

Dernière info en date relayée par l’ensemble des medias francophones, l’assassinat d’un religieux russe par un déséquilibré.

Parce qu’il soutenait les punks russes, on l’indique en titre pour faire croire au lien de cause à effet.
Aussi simple qu’habile pour orienter d’emblée le lecteur.

Combien de personnes ne sont-elles pas victimes de déséquilibrés?
Et combien sont-elles à être le souci de la média-sphère sinon dans le cadre de campagnes électorales ou de votations aux enjeux bien ciblés?

De combien de Chrétiens assassinés de par le monde, s’est-on ému dans les medias si prompts à s’offusquer du triste sort réservé à un prêtre orthodoxe dont l’accueil réservé à ce déséquilibré lui a été fatal?

Il ne s’agit pas ici de hiérarchiser des morts chrétiennes, loin s’en faut et bien au contraire.

Il s’agit de dénoncer un opportunisme cynique de médias avides de vendre de quoi entretenir leur russophobie.

Il est vrai que stigmatiser la Russie est plus aisé que de traiter la misère occidentale qui se cache pour ne pas mourir quand elle ne se suicide pas.
Plus aisé aussi que de s’en prendre à ceux qui expriment leur respect d’autrui par des actes de vandalisme quand ils ne poignardent pas tout ce qui leur résiste ou mieux, pillent des cadavres comme ce fut le cas à Brétigny-sur-Orge.*
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/13/temp-0b4bbf66850070125f19720de4195b2f-244365.html

Ce sujet a été publié dans La Tribune de Genève du 19.08.2013 et relayé ici: 
http://exprimeo.fr/article/9287/helene-richard-favre-denonce-la-russophobie-ambiante.htm

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire