société

Syrie, la honte en question

Capture d’écran de: http://www.rts.ch/emissions/infrarouge/
Au-delà des invités qui ont tous donné un éclairage susceptible de compléter celui de l’autre, c’est le titre retenu pour cette émission qui surprend: Syrie, notre honte?
Formulé sous forme de question qui s’adresse à un ensemble indéterminé, qui concerne-t-il? 
Lequel d’entre nous serait-il responsable de ce qui se passe en Syrie? Lequel d’entre nous aurait-il contribué à détruire ce pays? 
Un tel titre vient interroger et faire répondre à partir d’informations dont on sait qu’elles sont partiales et partielles.
Un titre ainsi libellé est d’ordre axiologique. Or quelle guerre se soucie de morale?
Ce n’est pas d’appel au sentiment dont la situation a besoin, c’est de lisibilité pour tous.
En l’occurrence, on est loin du compte.
Car présenter systématiquement les parties en présence de manière telle que le public comprenne qui est la gentille et qui, la méchante, c’est se moquer du monde.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire