Politique, Religions, société

« Ce n’est pas un délit de prôner le djihad »

Qui a envie de voir, un jour, la tête de son conjoint, parent, collègue, voisin, ami, proche ou lointain, fichée sur une grille?
Qui se réjouit de savoir des citoyens raflés sur une plage, dans un super-marché ou n’importe où ailleurs?
Se gargariser de « on ne cèdera pas à la peur » semble être devenu le credo depuis que les Charlie ont envahi les rues de Paris.
Et même bien avant cela, d’ailleurs.
Si bien que la toute puissance macabre frappe encore et encore.
Certes, la peur est mauvaise conseillère.
Mais les bons conseillers se font attendre…

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire