Economie, Politique, société, Voix

Covid-19, essai de douzième synthèse

Regardez la carte qui figure en capture d’écran pour illustrer ce sujet!

La plus grande partie des régions françaises déclarées zones vertes par rapport au degré de contagiosité du virus Sars-Cov2 sont celles qui côtoient la Confédération helvétique.

Réalité ou petit arrangement avec elle pour ménager les intérêts entre voisins, on n’en sait rien.

Cela dit, quand on lit ce qu’a vécu le personnel hospitalier qui témoigne des conditions dans lesquelles il a dû travailler, en tous les cas en France, on réalise que si le virus n’est pas une fiction, sa gestion complexe voire paradoxale n’a pas arrangé la situation!

Quant aux témoignes qu’on trouve dans nos médias de ce qu’endurent des familles dont l’un des membres a été testé positif, on mesure sans difficulté le véritable parcours de combattant que certaines d’entre elles ont à mener.

Autant de constats qui amènent à mesurer à quel point règne parfois l’incohérence mais aussi l’absence d’humilité à le reconnaître.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Reply Louis JULIA 17 septembre 2020 at 08h47

    « Absence d’humilité à ne pas le reconnaître », c’est certain. Les responsables français (nota: je suis français) de la gestion de cette crise sont plutôt du genre « c’est pas moi, c’est l’autre » ou « c’est la faute à Pasdechance » ou encore « On a tout bien fait ». Pas un pour reconnaître les erreurs absurdes, l’indécision, l’immobilisme que le Pr. Perronne a si bien répertoriées et documentées dans son livre « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise? »

  • Reply Louis JULIA 17 septembre 2020 at 08h59

    J’ai oublié de dire que si des gens comme Christian Perronne ou Didier Raoult sont l’objet de poursuites disciplinaires de la part des autorités médicales françaises (Conseil de l’Ordre) ainsi que de plainte (contre Raoult) par un collectif de confrères avec des prétextes plutôt bidon parlant d’éthique et de rigueur scientifique. Aah, le Dieu « étude scientifique » dans sa toque en loques depuis longtemps si l’on en croit le patron du Lancet (23/05/2020 L’aveu du directeur du Lancet.
    https://reseauinternational.net/declaration-choquante-dun-initie-du-domaine-medical/
    ) , avec son fleuron « étude randomisée en double aveugle », on nous en a parlé chaque jour dans les médias depuis février 2020! Pourtant, un certain Yazdan Yazdanpanah, expert de l’OMS (qui a souvent sévi sur les plateaux télés français) semble maintenant ne plus en faire grand cas: 11/07/2020 Essais cliniques menés en RDC contre Ebola :
    https://sante.lefigaro.fr/article/ebola-des-traitements-experimentaux-pourraient-etre-utilises-en-rdc/
    à noter : « «Ces traitements seront administrés à tous les malades et ne seront pas comparés à un placebo. Pour évaluer leur efficacité, nous les comparerons entre eux», précise le Pr Yazdanpanah. »
    En médecine et pharmacologie, il en est donc comme pour les chaussures ou les jupes: la mode nouvelle est arrivée.

  • Laisser un commentaire