société

De la fonction présidentielle

Et si ce qui est considéré comme livre bombe de l’année par le site d’information espagnol El Confidencial révélait bien davantage que ce qu’on veut en retenir?
Un président ne devrait pas dire ça, ouvrage paru chez Stock et signé par les journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet indique, par le choix de son intitulé, ce qui convient ou non à la fonction présidentielle.
Autrement dit et à suivre ce raisonnement, tout ancien ou futur président serait en droit de s’exposer comme l’a fait l’actuel locataire de l’Elysée.
Si ce cadre posé permet de fustiger le livre, soit.
Il semble néanmoins aisé d’exclure de ce genre de pratique à laquelle s’est livré François Hollande, tout président potentiel ou passé.
Car à observer le niveau de la campagne présidentielle américaine, on aurait bien de quoi s’interroger.
Qu’il s’agisse de la candidate démocrate Hillary Clinton ou du républicain Donald Trump, le spectacle offert par leurs ébats reflète l’état de nos démocraties occidentales,
Dans ce cas, estimer du président français qu’il discréditerait la fonction présidentielle n’apporte qu’une preuve de plus de la tendance qui se profile.
Au nom de la transparence, c’est le tout-à-l’égout qui se déverse et l’entraîne au-delà d’elle-même.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire