Culture, Economie, Histoire, Politique, société, Voix

Les bienfaits du rêve

Cette nuit, en rêve, un homme m’a entraînée dans un majestueux crique naturel. Situé aux abords de ma ville, il s’offrait à la vue de qui le souhaitait.

Une belle échappée nocturne en plein confinement imposé.

Et surtout, un autre cirque que celui dans lequel évoluent tant d’acrobates en tous genres. Agiles, certes, et talentueux au point de nous éblouir ou de nous effrayer.

Et entre leurs numéros d’excellence, le rictus de quelques clowns tristes tente de nous divertir.

A ce spectacle offert au quotidien tandis que la Terre est en proie à un mal dont on sait avant tout qu’on ne sait pas grand chose, le rêve apporte sa bouffée d’oxygène.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Reply Kohler Richard 31 mars 2020 at 08h58

    Vous avez raison, nos rêves, qui semblent exprimer notre subconscient, sont un regard sur nous-mêmes, qui devrait nous enrichir.

  • Reply Charles o5 31 mars 2020 at 22h32

    Il vaut mieux réagir plus à nos consciences qu à nos sub-consciences puisque « La conscience est le plus éclairé des philosophes », disait Jean Jacques Rousseau.

    Trois * malheureux » très jeunes enfants ont eu le Coronavirus:

    –Une mère anglaise vient d accoucher d un bébé nouveau né contrôlés positifs autant ce bébé que sa mère et les médecins ne savent pas encore s il l avait contracté durant la grossesse ou après l accouchement, pas de mauvaise nouvelle à jour et tant mieux.

    –Une fille de 16 ans est décédée en France (avais mortuaire même publié au TDG il y a qqs jours.

    –Troisième cas vient tristement ce jour de la Belgique d une fille de 11 ans décédée par ce virus, hélas…

    Tout ça c est très très triste avec toutes nos compassions aux familles endeuillées à jamais.

    Oserai-je rappeler dans ces moments macabres que depuis 2014 (=6 ans) qu un enfant yéminite de bas âge meurt chaque 10 minutes et à ce jour(Choléra, Déshydratation, mal nutrition, bombes et destruction partout…) ce qui nous fait hélas 50 000 enfants par année soit 300 000 enfants depuis les 6 ans.

    Ces 300 000 ont ils eu des échos dans le monde , non? Même dans la mort, il y a deux poids deux mesures, hélas.

    In fine, le corona virus ne fait qu à sa tête, hélas, mais l autre « virus » de la guerre comme « là bas » au Yémen, virus de la guerre pourrait être stoppé du jour au lendemain contrairement au corona mais l humanité ne réagit pas et elle continue à admirer ce que la Saoudie et les USA et leurs alliés font au Yémen….soit…comme si E la nave va ..

    Charles 05

    • Reply Richard Kohler 1 avril 2020 at 17h24

      D’accord avec vous…

    Laisser un commentaire