Politique

On vote en Russie, l’Occident commente…

Mis à part le fait que la grande majorité des médias franco-suisses -pour ne citer qu’eux- reprennent en boucle le même communiqué, peu semblent avoir vraiment compris quel est le principal parti d’opposition en Russie.
A vouloir sans cesse faire d’Alexeï Navalny le principal sinon redoutable opposant au Kremlin, l’Occident ne paraît pas vraiment réaliser qu’il se ridiculise.
Il serait temps que les zélés journalistes qui le placent au zénith de l’opposition révisent leur copie. Ne serait-ce que par respect envers leur public qui est en droit de comprendre, sinon de savoir, qui est qui et qui représente quoi en Russie.
Le principal et premier parti d’opposition à celui auquel appartient Vladimir Poutine est le Parti Communiste.
Et  oui, n’en déplaise à qui voudrait faire du président russe un nostalgique de l’ex-URSS, le fait est que celui-ci s’est exprimé à ce sujet.
Il va de soi qu’à déformer sans cesse les propos qu’il tient n’aide pas vraiment à la clarté de la communication.
Alors encore une fois, voici la phrase qu’a prononcée Vladimir Poutine:
Celui qui ne regrette pas l’URSS n’as pas de coeur, celui qui souhaite sa restauration n’a pas de tête.
Et pour le reste, s’informer avant d’informer serait parfois bienvenu de la part de médias qui contribueraient, ainsi, à ne pas dresser de murs bien inutiles en ces temps où le dialogue entre pays aurait tout à y gagner.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire