Politique

« Posez vos questions si vous en avez… »

Mais comment survivent ces femmes dont l’une raconte qu’elle a perdu son fils et que sa maison a été détruite par les forces démocratiques de Kiev, soutenues par nos gouvernements tout aussi démocratiques?
Et ce n’est pas avec les retraites non versées depuis des mois et des mois qu’elles parviendront à surmonter la misère dans laquelle la guerre les a plongées.
Avoir travaillé toute sa vie pour se voir interdire de toucher sa pension et de parler sa langue ne semble pas ébranler l’OSCE dont certains observateurs ont pourtant bien entendu les témoignages de femmes ukrainiennes.
On s’effondrait à moins, ici.
A voir, ici, cette visite de l’OSCE à Ouglegorsk:

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire