Politique

Russie-Occident, la peur n’a pas changé de camp.

capture d’écran de l’article*: https://www.letemps.ch/monde/2016/08/15/cote-sympathie-vladimir-poutine-baisse 
 
La poutinomania médiatique occidentale semble battre son plein.
Il faut dire qu’en veille d’élections législatives dont La Tribune de Genève nous précise que Le Kremlin verrouille le débat, le sujet mobilise les rédactions de nos quotidiens ou autres magazines.
A tort ou à raison, voici que le correspondant du journal Le Temps, nous raconte que La cote de sympathie de Vladimir Poutine serait en baisse*.
Ouf, de quoi rassurer les inquiets et tant d’autres qui s’évertuent à nous expliquer comment ce tsar gouverne:
http://www.lexpress.fr/actualite/vladimir-poutine-nouveau-tsar-de-russie-regards-croises-franco-allemands_1815574.html
Il est assez remarquable de noter comment les uns et les autres estiment bon de livrer leurs appréciations sur le gouvernement d’un pays -sinon sur le pays lui-même- en l’occurrence, le plus vaste du monde.
Au nom de critères qui doivent sans doute leur apparaître universels, les voici qui se posent en juge et censeurs.  
Du temps de l’ex-URSS déjà, il était d’usage sinon de bon ton de critiquer un système dont on distillait à l’envi le risque.
Or à lire le correspondant du Temps à Moscou, cité ci-dessus*, qui, après avoir interrogé différentes personnes conclut de leurs témoignages, Toujours cette peur des ennemis encerclant la Russie, c’est à se demander si la célèbre peur des rouges ne lui rappelle rien.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire