Culture, Histoire, Religions, société

Salauds de riches et autres reflets des toits de Notre-Dame

Victor Hugo, vous l’aurez sans doute constaté, est cité à répétition depuis que Notre-Dame a brûlé.
Non seulement on le cite mais on utilise aussi le titre d’un de ses plus célèbres romans, « Les Misérables », pour se retourner contre ces salauds de riches.
Oui, vous savez, ceux qui sortent les millions comme ça, par centaines pour restaurer un tas de bois parti en fumée et quelques pierres calcinées. 
Or voici ce qu’un de ces riches a fait de son argent. Indécent? 
Cela s’appelle du mécénat.
Et cela montre que certaines personnes aiment un patrimoine et ont envie de contribuer à sa conservation. 
Pour le reste et la sécurité revendiquée par autant de connaisseurs de Notre-Dame, je vous invite à découvrir cette vidéo qui a été postée le 10 mai 2018 sur youtube.
Entre les polémiques faites aux riches et la légèreté avec laquelle ces deux jeunes nous entraînent sur les toits de Notre-Dame, on est bien loin de l’émotion qui a fait le tour du monde.
On est dans la réalité humaine.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire