Politique, société

Sursis

Je tiens à remercier très vivement les centaines et les centaines de personne qui ont réagi à la menace qui pèse sur ce blog.
Certaines d’entre elles se sont exprimées directement dans l’espace réservé aux commentaires, d’autres sur divers réseaux sociaux, d’autres encore, par messageries.
Vous êtes nombreuses et nombreux à avoir compris que c’est tout autant la liberté d’expression qui était menacée dès lors qu’un blog comme celui-ci l’était.
Avant de devenir l’objet de pareille attention, il a été perçu, vous le savez, comme relai de propagande.
J’en ai parlé ici, un procès en appel se tiendra ce printemps à Paris, qui nous oppose, quatre personnes et moi-même à une Universitaire française et à son éditrice pour diffamation.
Pour l’heure et en l’état actuel de la situation, l’incertitude domine quant à la survie de ce blog.
Qui a le pouvoir d’en décider la fermeture, je l’ignore. Il y a, quoi qu’il en soit, mépris pour ce qui constitue neuf ans de partage avec un public qui n’a pas manqué de se manifester.
Tenir un blog avec une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête est une expérience. En démocratie, il faut avouer que c’est assez instructif.

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire