société

Syrie, une journaliste britannique explique ce qu’elle a vu à Alep

Donc on l’a bien compris, la honte préoccupe certains journalistes comme en témoigne le titre retenu pour l’émission  diffusée ce 12 octobre par la radio télévision suisse.
Il n’est pas vain d’y revenir tandis que le précédent sujet de ce blog y a fait référence:
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/10/13/syrie-la-honte-en-question.html
Les invités se sont exprimés selon leurs convictions dont il est inutile de dire qu’elles se rejoignaient sur la dénonciation de crimes de guerre.
Elles divergeaient, par contre, sur les responsabilités des uns et des autres.
L’un des intervenants, Gabriel Galice, a rappelé une chronologie d’événements que d’aucuns préfèrent masquer sinon négliger.
Il a aussi évoqué le nom d’une journaliste britannique. Elle s’appelle Vanessa Beeley et ce qu’elle dit de la situation en Syrie vaut d’être entendu:


A quand une interview de cette femme sur nos chaînes d’information dites encore publiques?

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire