Culture, société

Un crime, selon certaines réactions…

L’intense battage médiatique qui entoure le témoignage de la jeune actrice française qui avait, comme on dit, fait son « coming out » en révélant son amour pour la réalisatrice Céline Sciamma, semble mettre sans dessus dessous le milieu du cinéma.
D’un cas d’abus sexuel sur la mineure qu’elle a été et qu’elle dénonce maintenant qu’elle est devenue célèbre, il est fait sans la moindre hésitation, un « crime ».
Mais quels sont les termes que l’on réservera au viol et à autant de violences perpétrées qui entraînent la mort?
Comment désignera-t-on les vies détruites d’enfants enrôlées comme esclaves sexuelles?
Après la partage du sujet que j’ai consacré aux révélations de l’actrice Adèle Haenel sur un réseau social bien connu, des commentaires évoquaient, eux aussi, en termes de « crime » les attouchements dénoncés.
De grâce, appelons des gestes tels que ceux supposés être attribués au réalisateur qui aurait abusé d’Adèle Haenel de leur vrai nom!
Et rendons la justice là où elle s’exerce et non auprès de Mediapart!

Post précédent Prochain article

Vous pourriez aussi aimer

Sans commentaires

Laisser un commentaire